Me Saint-Pierre brandit le spectre de l'erreur judiciaire

"L'affaire Agnelet reste une énigme. Vous avez le devoir de l'acquittement". Maître Saint-Pierre, avocat de Maurice Agnelet, a brandi le spectre de l'erreur judiciaire. "Il n'y a pas de preuves, que des hypothèses." L'avocat général a requis 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre de l'accusé.

Me Saint-Pierre, avocat de Maurice Agnelet
Me Saint-Pierre, avocat de Maurice Agnelet © MAXPPP

"J'ai douté"

François Saint-Pierre défend Maurice Agnelet depuis 1988. "J'ai vécu tous ces procès en intégralité et j'ai encore appris." L'avocat commence par revenir sur la déposition de Guillaume Agnelet qui accuse son père: "J'ai vacillé, je ne m'y attendais pas du tout, j'ai douté.

Guillaume, comment se pouvait-il qu'il m'ait caché ça à moi ?"


Pas courageux, fourbe

François Saint-Pierre n'imagine pas que sa mère lui ait dit ça. "Et la scène de crime m'interroge. Maurice Agnelet est incapable de ça. Il n'est pas courageux, il est fourbe. Je ne vois pas du tout Maurice commettre ce meurtre de cette façon là. Il faut revenir à la raison. Guillaume n'est pas témoin de la scène de crime. Ce qu'il dit peut-il valoir de preuve ?"

Des hypothèses

Me Saint-Pierre va construire sa plaidoirie autour de l'absence de preuves selon lui dans le dossier. "Il y a des hypothèses mais une hypothèse n'est pas une preuve. Monsieur l'avocat général, vous ne fondez votre réquisitoire que sur le récit de Guillaume.

Mais vous n'avez aucun élément objectif de preuve ! Et donc, vous ne pouvez pas dire ce qu'il s'est passé. Vous n'en savez rien !"


Trop de doutes

S'adressant à la cour et aux jurés: "Il y a trop de doutes et cela doit toujours profiter à l'accusé. Il vous faut faire la part de la raison et de l'émotion. Vous devez vous confronter à l'ensemble des débats que nous avons eus ensemble"

L'avocat ne ménage pas son client: "Mon cher Maurice, quelle tragédie !  Vous êtes incapable de la moindre émotion.

Mais pourquoi bon Dieu, vous ne pouvez pas dire "je regrette le mal que je vous ai fait".


Pourquoi ne pas avoir présenter vos excuses à Jean-Charles Le Roux à qui vous avez menti en 1978. C'était la moindre des humanités! Cet homme est une énigme!"

Procès d'intention

Et il poursuit: "Pourquoi chacun joue son rôle avec sérieux sauf vous ? Pourquoi ? Serait-il coupable simplement parce qu'il a une sale gueule et un comportement aberrant ? C'est un procès d'intention à Maurice Agnelet, à sa personnalité. Ce procès marche à l'envers"

"J'ai rarement vu quelqu'un avoir une vie aussi catastrophique que Maurice Agnelet. Sa vie explose en 1977. Il va avoir une colère et une haine contre Renée Le Roux, (propriétaire du palais de la méditerranée). Il la désigne comme responsable de sa chute. La raison de fond: l'argent. Et il est prisonnier de cette affaire depuis près de 40 ans. Depuis, il refuse de concéder quoi que ce soit à la famille Le Roux. Et il est impossible que Maurice Agnelet puisse changer de comportement."

"Maurice Agnelet a vécu une sale histoire d'argent mais pas une sale affaire criminelle. Le mobile n'est pas la preuve d'un crime."


Erreur judiciaire

Et François Saint-Pierre de brandir le spectre de l'erreur judiciaire et d'évoquer les recours en révision.: "L'erreur judiciaire est la pire des fautes à commettre. L'affaire Agnelet reste une énigme. Maurice Agnelet a détruit la vie sociale de ses proches et de la famille Le Roux.

Vous avez le devoir de l'acquittement car si vous n'avez pas la preuve de la culpabilité, la justice impose un verdict d'acquittement."


Vendredi matin, Maurice Agnelet aura une dernière fois la parole. La Cour et les jurés partiront ensuite délibérer. Le verdict est attendu dans l'après-midi.








Poursuivre votre lecture sur ces sujets
procès agnelet justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter