Cet article date de plus de 3 ans

Mosquée En-Nour : Christian Estrosi obtient un avis défavorable pour la construction d’une crèche

Le maire de Nice souhaitait faire reconnaître la nécessité d’implanter un multi-accueil sur le site de la Mosquée En-Nour à l’ouest de Nice. Le commissaire –enquêteur a rendu un avis défavorable.
La mosquée En Nour dans le quartier d'affaires de Nice.
La mosquée En Nour dans le quartier d'affaires de Nice. © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
En février 2016, le projet avait obtenu un avis favorable du commissaire-enquêteur pour une reconnaissance d’utilité publique. Le préfet, Adolphe Colrat avait décidé de ne pas suivre cet avis et avait pris un arrêté de refus de déclaration publique.

2017, suite à une nouvelle procédure de DUP, cette fois l’avis du commissaire-enquêteur est défavorable. Christian Estrosi demande aujourd’hui à Georges François Leclerc, l’actuel Préfet des Alpes-Maritimes de lui accordait une déclaration d’utilité publique.

Christian Estrosi - conférence de presse relative au dossier de la Mosquée En Nour


« Nous voulons protéger les Niçois »

Christian Estrosi dément tout acharnement, il préfère parler d’une volonté de protéger les Niçois. Le maire de Nice a toujours été opposé à l’implantation de ce lieu de culte géré par l’association En Nour en raison de son opacité de financement et de sa gouvernance. Selon lui, l’association exploite pour le culte musulman un lieu propriété du ministre saoudien.

Christian Estrosi qui, conformément à l’article 40 du code de procédure pénal, a alerté le Procureur de la République de Nice d’un délit relatif à des travaux. 

« Il y a près de 750 000 euros de travaux non facturé par des entreprises qui pour certaines d’entre elles se sont constituées deux jours avant les travaux et ont déposé leur bilan au terme de ces travaux. Dans ce dossier où il y a matière à retenir des infractions avérées. » - Christian Estrosi

Mise à disposition d’une salle pour les fidèles

Le maire de Nice a rappelé que le conseil municipal était favorable à la mise à disposition des fidèles musulmans d’un espace de 1000 m2, comprenant un lieu de culte, une salle de prières décente pour les femmes mais aussi un espace culturel d’exposition et de rencontre.

En attendant, Christian Estrosi a annoncé la mise à disposition d’une salle de plus 500 m2 équipée. Mise à disposition à l’association « Centre cultuel des musulmans de Nice – La fraternité ».

A suivre : l'interview de l'avocat de l'association En-Nour

Interrogé ce matin, Me Maître Ouassini Mebarek, avocat de l'Association cultuelle Nice la Plaine En Nour conteste à nouveau tout financement de l'étranger et de l'Arabie Saoudite. Me Maître Ouassini Mebarek réitère la volonté de l'association de se battre jusqu'au bout.  

Me Maître Ouassini Mebarek, avocat de l'Association cultuelle Nice la Plaine En Nour

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société paca religion christian estrosi politique