• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le Negresco voudrait devenir une fondation d'utilité publique

Le Negresco / © VALERY HACHE / AFP
Le Negresco / © VALERY HACHE / AFP

Ce célébrissime hôtel de la promenade des Anglais à Nice est autorisé à engager des démarches, et se préserver ainsi des convoitises.

Par AVEC L'AFP

C'est une démarche qui prendre du temps, de un à trois ans.
Mais selon Béatrice Dunogué-Gaffier, administratrice provisoire du fonds qui détient le Negresco, le dossier est plutôt bien engagé. Le tribunal de grande instance de Nice a en effet rendu une ordonnance favorable. Le très célèbre palace niçois peut donc bien lancer le dossier de sa transformation en fondation d'utilité publique. L'Etat aura le dernier mot. C'est le seul habilité à vérifier et agréer le caractère d'utilité publique d'un bien.


Le Negresco, un palace centenaire  à capitaux 100% français et familiaux, est l'objet de nombreuses convoitises comme de nombreux établissements de luxe de la Côte d'Azur, passés sous pavillon étranger ou tombés dans l'escarcelle de grands groupes hôteliers.
Pour le préserver, Jeanne Augier, la propriétaire, aujourd'hui âgée de 93 ans, veuve et sans héritiers directs, avait transféré l'hôtel où elle continue d'habiter à un fonds de dotation.

Jeanne Augier, en 2013, pour les 100 ans du Negresco / © MAX PPP
Jeanne Augier, en 2013, pour les 100 ans du Negresco / © MAX PPP

Dans sa forme actuelle, rédigée par Mme Augier, le fonds de dotation propriétaire de l'hôtel a objet de "soulager la misère animale et humaine", en plus "de participer activement à la préservation culturelle en France, notamment en assurant la sauvegarde de l'hôtel Negresco et ses collections".
Pour Béatrice Dunogué-Gaffié

 

On va parfaire la volonté de sa propriétaire en transformant le fonds de dotation en fondation. Le Negresco contribue au rayonnement de la Côte d'Azur dont il est un symbole: c'est un peu la tour Eiffel de Nice


L'hôtel est situé sur la Promenade des Anglais, candidate à une inscription sur la liste du patrimoine de l'humanité à l'Unesco, à un kilomètre de l'hôtel Ruhl, autre fleuron de l'architecture Belle Epoque de Nice, démoli en 1970.




Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus