A Nice, sur 53.000 personnes volontaires testées 1,3% de positives

Depuis le 10 juin, les Niçois pouvaient se faire tester gratuitement, y compris ceux qui n'avaient aucun symptôme identifié. A peine 1,3% des 53.000 Niçois ayant participé à une campagne massive et gratuite de dépistage s'est achevée ce 4 juillet se sont révélés positifs au Covid-19.

A peine 1,3% des 53.000 Niçois ayant participé à cette campagne massive et gratuite de dépistage.
A peine 1,3% des 53.000 Niçois ayant participé à cette campagne massive et gratuite de dépistage. © Fréderic Tisseaux FTV

A peine 1,3% des 53.000 Niçois ayant participé à une campagne massive et gratuite de dépistage démarrée le 9 juin et achevée samedi se sont révélés positifs au Covid-19.

"Ce taux de 1,3% de positifs permet de savoir que Nice a été très peu touchée, sans doute parce que les Niçois ont été respecteux des règles de confinement et la mairie attentive à faire respecter des règles de distanciation strictes",

Anthony Borré, le nouveau 1er adjoint au maire de la ville de Nice

Nice compte 340.000 habitants. Cette campagne a mobilisé quelque 130 infirmiers et infirmières libéraux, ainsi que des agents de la ville, avec la participation de deux laboratoires, pour un coût total, à la charge de la collectivité, de plus de 500.000 euros. 

Le nouveau premier adjoint, Anthony Borré a salué dans un Tweet le travail des agents :

A Nice, après la distribution de masques, c'est un dépistage sérologique du Covid-19 qui était offert par la ville aux habitants qui le souhaitent.

Volontaires

Ce prélèvement sanguin était réalisé sur trois sites et comme pour les masques, sur inscription et uniquement sur la base du volontariat.

"La ville nous l'offre, alors j'en profite. Je voulais savoir, être rassurée" précise une Niçoise durant son prélèvement.
 

Les enfants aussi

Les petits de 3 ans pouvaient aussi être testés si leurs parents le demandaient.

Des résultats sous 48 heures

Les résultats étainent communiqués aux intéressés sous 48 heures, via un serveur sécurisé. La ville n'y a pas accès.
Ce test établi si vous si vous avez été en contact avec le coronavirus, avec des symptômes ou pas, et que vous avez développé des anticorps.

Un questionnaire

A l'issue de la prise de sang, les Niçois pouvaient s'ils le souhaitaient remplir un questionnaire anonyme pour aider la recherche car le CHU de Nice est en train de mener une étude épidémiologique et de séroprévalence. Sur ces 70.000 personnes testées, 36.000 ont accepté d'y répondre.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter