Coronavirus : les danseurs et le personnel des ballets de Monte Carlo dépistés avant la reprise des répétitions

La Croix Rouge a effectué les tests ce 13 mai. / © Alice Blangero
La Croix Rouge a effectué les tests ce 13 mai. / © Alice Blangero

Avec le déconfinement, les danseurs des Ballets de Monaco s'apprêtent à reprendre une activité progressive. Pour garantir la sécurité sanitaire, des tests ont été pratiqués sur l'ensemble de la compagnie, sans oublier la désinfection des lieux.

Par Catherine Lioult

A Monaco, le déconfinement a eu lieu dès le 4 mai, soit une semaine avant la France.
Et pendant la période où sortir hors de chez soi était très réglementée, les Ballets de Monte-Carlo étaient en sommeil, pas les ateliers de costumes qui ont cousu des masques pour la compagnie, et structures culturelles de la Principauté.

Mais l'heure est venue de reprendre une activité en groupe pour la compagnie monégasque.
Le personnel administratif est revenu sur place, après une désinfection complète des lieux, mise à disposition de gels hydroalcooliques, lavage systématique des mains, prise de température, remise d’un masque à l’entrée du bâtiment, distanciation sociale.
Une distanciation sociale compliquée à mettre en place pour les danseurs !
Lors de la répétition de Coppél-i.A., au Grimaldi Forum, en décembre 2019. / © Sébastien Botella / MAX PPP
Lors de la répétition de Coppél-i.A., au Grimaldi Forum, en décembre 2019. / © Sébastien Botella / MAX PPP

Tests pour tous

Ce mercredi, la Croix-Rouge monégasque a effectué des tests sérologiques sur les 50 danseurs de la compagnie dirigée depuis 1992 par le chorégraphe Jean-Christophe Maillot. Plus largement, c'est tout le personnel qui a été testé pour éviter tout risque de contamination.
 


Voilà qui permettra de reprendre un entraînement progressif et régulier.
Lors de la répétition de Coppél-i.A., dernière création des Ballets de Monte Carlo, en décembre 2019. / © Sébastien Botella / MAX PPP
Lors de la répétition de Coppél-i.A., dernière création des Ballets de Monte Carlo, en décembre 2019. / © Sébastien Botella / MAX PPP
Dans un communiqué, il est précisé que cette reprise sera surveillée de près par les équipes de santé, afin d’éviter toutes blessures dues à une activité réduite et prolongée lors du confinement.
La compagnie de danse est l'une des premières en Europe à commencer à se préparer à un retour après au moins deux mois de confinement en raison de la pandémie du coronavirus. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Les + Lus