Monaco : "Lac", le lac des cygnes revisité par Jean-Christophe Maillot

Une œuvre fascinante des Ballets de Monte-Carlo accompagnée par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Nicolas Brochot.

Les cygnes blancs de Lac
Les cygnes blancs de Lac © Alice Blangero
 

Une version contemporaine du « Lac des Cygnes »

En collaboration avec l’écrivain Jean Rouaud, Jean-Christophe Maillot revisite l’incontournable des ballets classiques : Le Lac des Cygnes, dans une version plus contemporaine intitulée Lac.
 
Le cygne noir de Lac
Le cygne noir de Lac © Alice Blangero


Le Lac des Cygnes ? Vous avez forcément en tête certains passages musicaux phares ou bien l'image de quatre danseuses en tutu blanc se tenant les mains !

Une œuvre puissante et dramatique de Piotr Tchaïkovski de 1877, qui s’inspire d’anciennes légendes nordiques, où de jeunes filles sont transformées en cygnes par un terrible maléfice.
 

Sous le signe de l'amour

Lac nous replonge dans le récit de cette histoire d'amour impossible entre le prince Siegfried et une femme-oiseau, le cygne blanc. 

L’amour véritable du prince suffira-t-il à la libérer de ce sortilège pour la rendre définitivement femme ? C’est sans compter la machination de Sa Majesté la Nuit qui s’évertue à imposer au prince sa fille, le Cygne noir...
 
Le prince et le cygne blanc de Lac
Le prince et le cygne blanc de Lac © Alice Blangero
 

Un lac en larmes

Dans ce ballet en clair-obscur, tout est compliqué et riche de sens... Le livret pointe du doigt ces rivalités familiales qui remontent à la nuit des temps et que les parents ont cherché à régler par l’entremise de leurs enfants au grand dam de leur bonheur. 

Lac nous interroge aussi sur la nature humaine et notre capacité à faire des choix. Le noir ou le blanc, le bien ou le mal. Des ténèbres inquiètes de la venue de l'aurore, la scénographie exploite nos peurs d’enfance et nos terreurs nocturnes.

Sous la direction de Jean-Christophe Maillot, les Ballets de Monte-Carlo entraînent le spectateur dans un tourbillon sombre au rythme infernal de leurs pointes.  


 
En savoir +
Chorégraphie : Jean-Christophe Maillot
Musique : Piotr Tchaïkovski 
Scénographie : Ernest Pignon-Ernest
Costumes : Philippe Guillotel
Dramaturgie : Jean Rouaud
Composition : Bertrand Maillot
Lumières : Jean-Christophe Maillot et Samuel Thery
Durée : 1h55 (entracte inclus)
Avec la participation de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Nicolas Brochot
Première le 27 décembre 2011, Grimaldi Forum Monaco
 
Les Ballets de Monte-Carlo - 2013
Réalisateur : Denis Caïozzi
Production : Telmondis, Les Ballets de Monte-Carlo, Arte France, Mezzo
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monaco danse culture spectacle vivant sorties et loisirs musique partenariats événements coronavirus/covid-19 santé société international