Nice achète 15 nouveaux bus électriques et précommande 29 BHNS qui circuleront sur la Prom et Gambetta

En visite chez Heuliez, le maire de Nice annonce l'arrivée prochaine de nouveaux bus électriques, dont le parc va augmenter de 50% cette année. Mais aussi de BHNS pour les lignes 8 et 12.

Le parc de bus électriques va monter en puissance à Nice. En visite chez le constructeur français Heuliez Bus, Christian Estrosi annonce une commande ferme de quinze véhicules, soit un investissement de 10,3 millions d'euros pour la régie Lignes d'Azur.

Les huit premiers doivent circuler à Nice "dès cet été" assure le maire, "sur la ligne 12 dont la fréquentation est en hausse". Il s'agira de bus "articulés", à grande capacité. Chacun de ces véhicules, d'une longueur de 18 mètres, pourra accueillir "plusieurs centaines de personnes, dont 36 assises" précise une porte-parole de Heuliez bus.

Un "BHNS" sur le Prom

La ligne 12 relie le XVe corps, derrière Acropolis, au centre commercial Cap 3000 via la Promenade-des-Anglais. Cette ligne avec vue mer, où il y a quinze ans Christian Estrosi rêvait de voir circuler des tramways, pourrait à l'avenir devenir une "ligne à haut niveau de service".

La régie Lignes d'Azur a en tout cas commandé 29 bus à "haut niveau de service", pour un montant de 26 millions d'euros, dont une partie sera dont affectée à la ligne 12. L'arrivée de ces bus de grande longueur va nécessiter de rallonger certains quais pour correspondre au gabarit des nouveaux bus articulés.

"L’an prochain nous allons créer un vrai BHNS avec distributeurs de titres de transport à quai" précise Gaël Nofri, l'adjoint au maire de Nice en charge des transports. L'actuel terminus temporaire à Vauban va passer au Palais des expositions définitivement, ce qui créera un pôle d’échanges avec les lignes 12, 8, T1 et, à terme, T5".

L'autre partie de ces bus à haut niveau de service doit circuler sur la ligne 8, de l'hôpital Pasteur à Las Planas via le boulevard Gambetta en pleine transformation. Cette ligne "propre", dans tous les sens du terme puisque ce sont des véhicules "zéro émission de CO2" qui y rouleront, devrait afficher une capacité de 40.000 voyageurs par jour, en complément de la ligne 1 du tramway.

Ces 29 véhicules doivent être livrés "au 2e trimestre 2024" précise Christian Estrosi, c'est-à-dire dans un an. L'objectif affiché est d'avoir un parc de bus 100% électrique d'ici à 2025.