Nice : les agriculteurs s'organisent pour faire face à la fermeture des marchés

A cause de l'épidémie de coronavirus le gouvernement a décidé de fermer les marchés alimentaires. Une catastrophe économique pour les petits producteurs.
Les petitis producteurs s'organisent face à la fermeture des marchés. Reportage à Nice. ©N.Layani ; PO.Casabianca ; P.Pauron
Depuis la fermeture des marchés, les agriculteurs adeptes du "circuit-court" ne peuvent plus vendre leurs fruits et légumes. Nombre d'entre eux ont décidé d'organiser des ventes en direct sur leur lieu d'exploitation.
 
durée de la vidéo: 01 min 52
Coronavirus : les petits producteurs s'organisent ©N.Layani ; PO.Casabianca ; P.Pauron


C'est le cas de Sandrine Mezzanotti. Cette agricultrice travaille dans le quartier Saint-Pancrace, sur les hauteurs de Nice.
Habituellement, elle vend ses petits pois, févettes, oignons ou encore pommes de terre sur la marché Libération, mais pour continuer à gagner sa vie elle a dû changer ses habitudes. Depuis quelques jours ses clients se déplacent chez elle pour acheter des paniers de légumes.
 
Voir cette publication sur Instagram

Voilà Un panier

Une publication partagée par Mezzanotti (@mezzanottisandrine) le

Sandrine ne pourra pas rattraper le manque à gagner : elle brade ses fleurs et vend beaucoup moins qu'au marché, mais elle a décidé de traverser cette crise avec philosophie : "Il y a énormément de pertes pour tout le monde mais on va pouvoir gagner autre chose, on rencontre de nouveaux clients. Il y a un avant et un après".

La vie d'après cette agricultrice a du mal à l'imaginer mais elle pense instaurer un jour de vente directe par semaine dans son exploitation.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société agriculture économie