À Nice, l'artiste Ben fait un bras d'honneur au coronavirus

Dans une vidéo tournée dans son atelier de Saint-Pancrace, à Nice, le performeur évoque avec humour la maladie.
À Nice, l'artiste Ben fait un bras d'honneur au coronavirus
À Nice, l'artiste Ben fait un bras d'honneur au coronavirus © capture Youtube Galerie Vautier
À 84 ans, Ben Vautier ne craint pas le coronavirus. Il le défie ! Depuis son atelier, dans sa propriété du quartier de Saint-Pancrace à Nice où il est confiné, l'artiste se met en scène dans une vidéo pleine d'humour transmise à France 3 Côte d'Azur.

"J'avais envie de vous faire un tour de magie : vous veniez pour me filmer et j'étais mort et je marquais 'trop tard, le corona m'a eu !' Mais le corona m'a pas en eu ! Alors tiens pour le corona !" Et joignant le geste à la parole, il fait un gros bras d'honneur à la maladie !
 

"S'il pouvait tout simplement nous guillotiner..."

Manifestement serein face à l'idée de la mort, l'artiste de l'Ecole de Nice semble plus préoccupé par l'insuffisance respiratoire mortelle que peut entraîner le Covid-19 : "S'il pouvait tout simplement nous guillotiner, crac tous les petits vieux, ce serait pas mal pour la planète !"
 
Après la provoc, place aux écritures chères à Ben dans la suite de la vidéo, visible en intégralité sur sa chaîne Youtube. Il enfile un premier masque FFP2 pimpé au marqueur noir : "j'ai le blues du corona". Puis un second, celui qu'il met "pour aller à l'épicerie" avec écrit dessus : "j'ai pas peur du corona".
 
S'il fait bien de ne pas céder à la peur, Ben a aussi raison de respecter le confinement et de sortir avec le visage protégé par un masque : le coronavirus est particulièrement redoutable pour les seniors. Selon l'Insee, depuis début mars la mortalité chez les plus de 75 ans a augmenté de plus de 20% dans les Alpes-Maritimes.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société art culture