Nice : les artistes de rue sous surveillance

Simon Diego Attal, un violoniste qui se produit dans les rues de Nice / © France 3 Côte d'Azur
Simon Diego Attal, un violoniste qui se produit dans les rues de Nice / © France 3 Côte d'Azur

Jouer du violon ou du piano dans les rues de Nice, c’est désormais du sérieux ! Dorénavant, les artistes devront s’inscrire auprès de la mairie et respecter les conditions fixées par la ville en terme notamment d’horaires ou de lieux.

Par Véronique Lupo

Assurer la tranquillité publique et le maintien du bon ordre, c’est le but de la délibération votée en conseil municipal.

En tout, 10 artistes de rue sont concernés dont Simon Diego Attal, un violoniste qui se produisait en toute liberté dans les rues de Nice depuis une dizaine d’années. Jusqu’à ce que la municipalité décide de réglementer ces pratiques.

Le but : diminuer les nuisances sonores pour le voisinage sur une vingtaine de lieux différents. S’ils veulent continuer à jouer, ils doivent se déplacer toutes les deux heures.

"Il y a des endroits où toute amplification est interdite" précise Robert Roux, conseiller municipal des arts dans l’espace public.

 

Le 28 avril dernier, le sosie de Michael Jackson avait été délogé par la police municipale. Plus de 10.000 personnes avaient signé une pétition de soutien.
 


Les artistes ont jusqu'au 27 mai pour s'inscrire par internet et faire acte de candidature. Une commission délivrera alors ou pas une autorisation. Ils devront avoir une activité déclarée et ne pourront plus faire de vente.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus