• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : succès d'une pétition pour soutenir le sosie de Michael Jackson

Arrestation du sosie niçois de Michael Jackson, le 28 avril sur la place Massena / © Thomas Cyrix
Arrestation du sosie niçois de Michael Jackson, le 28 avril sur la place Massena / © Thomas Cyrix

Plus de 10.000 personnes ont signé une pétition en soutien au sosie de Michael Jackson délogé par la police municipale le 28 avril dernier. 

Par Pierre-Olivier Casabianca

Depuis une trentaine d'années, le sosie de Michael Jackson, alias Andréas Severac, 52 ans, danse sur les rythmes du roi de la Pop. Le 28 avril dernier il danse, place Massena, devant des dizaines de spectateurs.

La musique de Michael Jackson ne fait pas le bonheur de certains riverains. Certains ont appelé la police pour tapage diurne. Vers 18 heures, la police municipale intervient pour qu'il arrête la musique. Deux agent d'abord, puis trois, quatre... Pour finir huit fonctionnaires entourent l'artiste. Ils lui demandent ses papiers d'identité. Andréas Severac refuse. Il est emmené au commissariat Auvare sous les sifflets du public qui soutient l'artiste. Le sosie de Michael Jackson reste 1h30 au poste de police et devra payer une amende de 68 euros.

Toute la scène est filmée par Thomas Cyrix, un Youtuber. Thomas. Un agent de la police municipale lui explique que ça fait la 3ème fois qu'ils viennent et qu'il peut continuer son spectacle mais sans amplificateur. 
Un comble pour un artiste qui danse sur de la musique.

Thomas Cyrix conteste le fait que l'artiste jouait trop fort. D'après lui, l'artiste était équipé d'une enceinte peu puissante, dirigée vers la place Massena et à peine audible à plus de 10 mètres. Sur la vidéo, des passants prennent également la défense du sosie de Michael Jackson : "regardez monsieur, là-bas il y a des jeunes qui mettent la musique plus fort."

Choqué par cet évènement, Thomas Cyrix a lancé une pétition, le 7 mai, pour demander à la ville de Nice de permettre à cet artiste d'exister en lui accordant une autorisation. Le succès ne s'est pas fait attendre. Le vendredi 10 mai, la pétition avait été signée par plus de 10.000 personnes. 
 

Ce n'est pas la 1ère fois que des artistes de rue sont verbalisés à Nice. Le pianiste Steve Villa-Massone a été délogé par la police par deux fois, suite à des plaintes par des voisins. En septembre 2016 puis en novembre 2017.
Omar Logang est un artiste peintre. Lui aussi a été verbalisé par la police municipale. En août 2018 il a dû payer une amende de 135 euros. Le motif ? Avec son matériel de peinture, il aurait entravé la libre circulation des passants...

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus