A Nice, un campement illégal sur un terrain municipal a été évacué

Voilà un an, un campement avait pris place le long de la route 202 dans la plaine du Var. Il a été évacué au petit matin.
Les baraquements ont été démolis au petit matin.
Les baraquements ont été démolis au petit matin. © Ville de Nice
On l'appelait le campement Luciano, du nom de la route le long de laquelle il s'était installé. Ce mercredi, au petit matin, les forces de l'ordre sont intervenues pour mettre fin à ce campement illégal, installé sans droit ni titre depuis un an sur un terrain municipal de la plaine du Var. 
 
Et ce matin, il n'y avait qu'une cinquantaine de personnes, essentiellement de nationalité roumaine selon un communiqué de la préfecture des Alpes-Maritimes.
Ce campement a réuni jusqu'à 200 personnes  il y a encore quelques temps.
 
La ville de Nice avait saisi la justice. Le tribunal des référés a établi le 6 décembre 2019 que l'occupation constituait un trouble manifestement illicite et a ordonné l’expulsion des familles.
Elle a été retardée en raison de la trêve hivernale, puis de l'épidémie de Covid-19.
Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de ce camp.
Les forces de l'ordre ont procédé à l'évacuation de ce camp. © Ville de Nice

La préfecture des Alpes-Maritimes précise

Préalablement à l’évacuation et conformément aux dispositions de la circulaire interministérielle du 26 août 2012 relative à l’anticipation et l’accompagnement des opérations d’évacuation des campements illicites, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) a fait réaliser un diagnostic de la situation de chacune des familles ou personnes isolées habitant le campement, de manière à envisager des procédures de relogements et/ou de mises à l'abri.

Préfecture des Alpes-Maritimes

Cette intervention des forces de l'ordre a eu lieu à la fin de la trêve hivernale prorogée au 10 juillet, date de fin de l'urgence sanitaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité