Nice : comment l’urbanisme de la ville protège les habitants des températures très élevées

Pour se rafraîchir : les jets d'eau de la Promenade du Paillon à Nice / © Serge Haouzi, MaxPPP
Pour se rafraîchir : les jets d'eau de la Promenade du Paillon à Nice / © Serge Haouzi, MaxPPP

Alors qu’à Nice, on frôle les 30 degrés depuis quelques jours et que cette chaleur devrait durer au moins jusqu’à dimanche, la ville a pris des mesures pour protéger ses habitants. Entre brumisateurs et plan de végétalisation.
En résumé : moins de minéral et plus de vert. 
 

Par Véronique Lupo

Exit la déminéralisation, place aux espaces verts et aérés.
La ville poursuit son plan végétalisation, avec un credo : le béton ne doit pas faire grimper le thermomètre.
Comme avec le projet du stade du Ray.

Un passage du gris au vert

"On a créé des bâtiments avec un architecte qui travaille dans le monde entier sur ces sujets-là. La végétation ne doit pas rester au sol mais elle doit remonter les façades. Cela donne un effet climatique" nous explique Alain Philip, Directeur Général des Services Techniques de la ville de Nice


Alors que des jardins pousseront sur les toits, les cyclistes rouleront bientôt, là où les bus ne le feront plus.

En attendant cette déminéralisation, on peut déjà arpenter la Promenade du Paillon, entre arbres et fontaines, histoire de s’aérer un peu.
 


La mise en place de dispositifs rafraichissants

Au parc Carol de Roumanie, des jets d’eaux, comme s’il en pleuvait.

Une zone d’aspersion au cœur du parc qui attire de nombreux visiteurs en quête d’humidité.

Des brumisateurs ont été installés aux quatre coin de la ville, ainsi que des espaces climatisés.
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus