• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Canicule : alerte à la pollution à l'ozone dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse

L'association AtmoSud place la région en alerte pollution ce mardi 25 juin 2019 / © AtmoSud
L'association AtmoSud place la région en alerte pollution ce mardi 25 juin 2019 / © AtmoSud

La procédure d'alerte à la pollution à l'ozone va être déclenchée pour la journée du mardi 25 juin dans le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, en raison d'un épisode persistant favorisé par la canicule, a indiqué lundi l'organisme AtmoSud.

Par PG avec AFP

En raison des fortes chaleurs, l'association AtmoSud met en garde contre un épisode de forte pollution à l'ozone qui va concerner les départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse.

"La canicule favorise la formation d'ozone à partir des polluants émis par les activités humaines. La qualité de l'air (lundi) est mauvaise dans les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, médiocre" dans le reste de la région Paca, a précisé l'association chargée de surveiller la qualité de l'air dans le sud-est.

La procédure d'information est déclenchée lundi, mais les deux départements passeront en "alerte" mardi, au deuxième jour de dépassement du taux de concentration en ozone de 180µg/m3 d'air.

"Les polluants atmosphériques liés aux rejets industriels et ceux en lien avec les transports vont réagir entre eux sous l'effet des conditions météorologiques caniculaires attendues cette semaine et occasionner un épisode de pollution à l'ozone de longue durée", a expliqué AtmoSud.

Dans le détail, mardi, un vent de sud-est va limiter "l'augmentation des concentrations d'ozone" dans la région, mais elles vont croître à nouveau mercredi en raison de la canicule.

Les vitesses maximales autorisées baissées de 20 km/h

La préfecture des Bouches-du-Rhône a enclenché la procédure d'alerte de niveau 1. Cette mesure implique une baisse des limitations de vitesse autorisées. 

Selon le secteur d'activité du véhicule, le conducteur devra se maintenir 20 km/h en dessous de la limitation habituellement prévue, sans descendre en dessous des 70 km/h. Le but de cette opération est de réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire. 
La préfecture conseille également de réduire ses activités physiques et sportives intenses durant cette période d'alerte.

Pour aider à améliorer la qualité de l'air, elle recommande de limiter ses déplacements privés ou professionnels, ou encore de reporter ses travaux d'entretien et de nettoyages.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de G.Legay au rapport de Médiapart

Les + Lus