Nice : le cinéma Mercury rebaptisé en hommage à Jean-Paul Belmondo

Celui que l'on appelait le Magnifique s'est éteint lundi 6 septembre à l'âge de 88 ans. Les hommages à ce monstre sacré du cinéma ont été nombreux. À Nice, le Mercury, plus vieux cinéma de la ville et temple du 7 ème art s'appellera désormais "Cinéma Art et Essai Jean-Paul Belmondo".
Le Département des Alpes-Maritimes donne le nom de Jean-Paul Belmondo au Mercury, plus ancien cinéma de Nice
Le Département des Alpes-Maritimes donne le nom de Jean-Paul Belmondo au Mercury, plus ancien cinéma de Nice © Departement06

La disparition de Jean-Paul Belmondo a suscité beaucoup d'émoi dans le milieu du cinéma et bien au-delà. L'hommage national dans la cour des Invalides, jeudi 9 septembre, prouve l'attachement du peuple français pour l'acteur devenu un véritable mythe. Le département des Alpes Maritimes a souhaité à leur tour saluer la mémoire de Bébel. 

"Belmondo c'était la France. Adieu Bébel!"

Ouvert en 1911, le Mercury est le plus vieux cinéma de Nice. Avec sa programmation éclectique il est devenu une référence dans la région, le rebaptiser en l'honneur de Jean-Paul Belmondo était presque une évidence pour ceux qui ont rendu hommage à l'acteur, vendredi 10 septembre, devant le cinéma de la place Garibaldi. 

 

Un moment émouvant où l'on a pu saluer la carrière hors norme de ce monstre sacré du cinéma, à travers une exposition photographique de Charles Bébert. Jean-Paul Belmondo laisse derrière lui des rôles populaires et inoubliables. J'ai une pensée pour sa famille et ses proches. Le Magnifique restera dans nos cœurs!

Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes

"Sa relation avec Nice était tellement particulière. Il aimait flâner sur la promenade des anglais et n’hésitait pas à discuter avec tous ceux qui le saluaient, " rappelle Eric CiottiDéputé, Président de la Commission des Finances du Département des Alpes-Maritimes, à l'origine du projet. 

L'exposition "De Bébel à Bébert" prolongée

La cérémonie d'hommage s'est déroulé en trois temps en commençant par le dévoilement de l’exposition photos de Charles Bébert, un dépôt de roses devant le portrait de Jean-Paul Belmondo et enfin la diffusion du film tourné à Nice « Flic ou voyou » de Georges Lautner avec Jean-Paul Belmondo, précédé du court métrage d’animation (7 mn) « Allons-y ! Allonzo : » de Camille Moulin-Dupré (hommage à Bébel).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Côte d'Azur (@france3cotedazur)

Les 130 clichés du célèbre photographe niçois sont exposés place Pierre Gautier, chacune représente l’icône française du 7ème art sur ses tournages à Nice, entre 1965 et 1984. L'exposion "De Bébel à Bebert" a été prolongée jusqu'au 19 septembre et un registre a été installé à l'entrée où chacun peut, à son tour, rendre hommage au Magnifique. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture people hommage société