Nice : quatre pythons confisqués à des Tchèques qui les posaient au cou des touristes pour faire une photo

Deux hommes de nationalité tchèque ont été interpellés dimanche 17 février à Nice après avoir été surpris sur le bord de mer en possession de deux pythons dont ils se servaient pour  proposer aux touristes, moyennant finances, des photos avec le serpent enroulé autour du cou.

 Les serpents, une femelle et trois mâles, mesurent entre 2 m et 3,90 m et appartiennent à une espèce menacée protégée par la convention de Washington.
Les serpents, une femelle et trois mâles, mesurent entre 2 m et 3,90 m et appartiennent à une espèce menacée protégée par la convention de Washington. © Sapeurs-pompiers 06 - SDIS 06
Une photo souvenir originale.. Qui va coûter cher à ses auteurs !

A Nice, deux hommes de nationalité tchèque ont été interpellés à Nice dimanche après avoir été surpris sur le bord de mer en possession de deux pythons dont ils se servaient pour proposer aux touristes, moyennant finances, des photos avec le serpent enroulé autour du cou.
Ce sont des passants qui ont prévenu la police municipale, laquelle est intervenue et a remis les deux hommes à la police nationale. - Photo d'illustration
Ce sont des passants qui ont prévenu la police municipale, laquelle est intervenue et a remis les deux hommes à la police nationale. - Photo d'illustration © ARUN SANKAR / AFP


"Ce sont des passants qui ont prévenu la police municipale, laquelle est intervenue et a remis les deux hommes à la police nationale ", indique une porte-parole des Douanes, confirmant une information de Nice-Matin.
 

2 m et 3,90 m


Lors d'une perquisition menée dans la chambre d'hôtel des deux individus, de passage dans la région, deux autres pythons ont été découverts dans une simple boîte en plastique. Les serpents, une femelle et trois mâles, mesurent entre 2 m et 3,90 m et appartiennent à une espèce menacée protégée par la convention de Washington. 

"Notre souci actuel, c'est l'amélioration de l'état de santé des animaux qui ont  été confisqués à leurs propriétaires. Ils ont souffert des températures très basses,
pour eux, lors de leur exposition en plein air ", a précisé la porte-parole des Douanes. Les quatre pythons ont été remis provisoirement aux pompiers et devraient ultérieurement être confiés à un zoo de la région, ont indiqué les Douanes. 

Quel risque pour les auteurs ?


Le parquet a indiqué de son côté que les deux hommes, qui ont été remis en liberté après leur garde à vue, devraient répondre ultérieurement de leurs actes devant le tribunal correctionnel.
N'étant ni titulaires d'une autorisation de circulation avec une espèce protégée ni non plus en possession d'un certificat de capacité pour les détenir, ils sont passibles pour ces délits d'une peine d'amende. Ils ont également commis une infraction en se livrant à une activité commerciale sans agrément.
- Avec AFP
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs animaux