Nice : les salariés du CHU en grève

Ce mardi matin à Nice, devant l'hôpital Pasteur 2. / © Benoît Loth
Ce mardi matin à Nice, devant l'hôpital Pasteur 2. / © Benoît Loth

Après l'Assemblée Nationale, le Sénat doit adopter ce mardi le projet de loi Santé. A Nice, les salariés du CHU manifestent pour dénoncer les conditions de travail et la crise aux urgences.

Par Catherine Lioult

Trop c'est trop ! L'hôpital Pasteur 2 manque de personnel, les blocs opératoires tournent au ralenti.
 
Les syndicats dénoncent une situation de crise aux urgences depuis des mois. / © B.LOTH
Les syndicats dénoncent une situation de crise aux urgences depuis des mois. / © B.LOTH


Les urgences sont en crise et rien ne change selon les syndicats. Une nouvelle journée d'action est organisée ce mardi au niveau national.
 
Ce rassemblement a lieu dans le cadre d'une journée de mobilisation nationale. / © B.LOTH
Ce rassemblement a lieu dans le cadre d'une journée de mobilisation nationale. / © B.LOTH

Depuis ce mardi matin, à Nice, les personnels sont postés devant l'établissement. Parmi les revendications portées par la  CGT et FO :
► L’abandon des projets de loi  "Ma santé 2022 ".
► Plus de personnel.
► L'amélioration des conditions de travail.
► La titularisation des contractuels.
► La gratuité des transports pour les hospitaliers.
► Une indemnité de résidence à 3 %.
 

La loi Santé au Sénat


Cette mobilisation intervient alors que le Sénat, à l'issue d'une semaine d'examen en première lecture et plusieurs amendements, doit adopter le texte avec un vote solennel. Députés et sénateurs tenteront ensuite, le 20 juin, de se mettre d'accord sur une version commune.
Traduisant une partie des mesures du plan "Ma Santé 2022" présenté en septembre par Emmanuel Macron, le projet de loi relatif à "l'organisation et à la transformation du système de santé" prévoit une réforme des études de santé pour notamment pallier le manque de médecins, avec la suppression du "numerus clausus", la labellisation de 500 à 600 "hôpitaux de proximité", une régularisation de médecins étrangers, un accès élargi aux données de santé ou encore la création d'un espace numérique de santé.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus