Nouvelle mobilisation des gardiens de prison devant la maison d'arrêt de Nice

Publié le Mis à jour le

Depuis 6 heures ce matin, les surveillants des prisons de Grasse et Nice sont rassemblés pour dénoncer leurs conditions de travail. Hier, une surveillante de Grasse a été menacée par un détenu, qui l'a prise en otage pendant une demi-heure.

Depuis le début de la semaine, les surveillants de prison sont mobilisés pour protester contre l'agression de trois gardiens par un détenu jihadiste dans la prison de Vendin-le-Vieil, au sud de Lille. Dans les Alpes-Maritimes, ils sont particulièrement mobilisés et depuis ce matin 6 heures, ils campent devant la maison d'arrêt de Nice et bloquent tout mouvement, ce qui retarde les parloirs et l'extraction des détenus.



La récente agression d'une surveillante à Grasse attise encore la colère. Ce mercredi en fin d'après-midi, elle a été menacée par un détenu armé d'un couteau. Il l'a prise en otage dans sa cellule pendant de longues minutes, mais cette dernière est finalement parvenue à le raisonner.