• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Reprise de l'entraînement OGC Nice : revoyez la conférence de presse de Patrick Vieira

Les Aiglons ont repris l'entraînement ce lundi matin dans un contexte inédit pour le club / © D.D. / France 3 Côte d'Azur
Les Aiglons ont repris l'entraînement ce lundi matin dans un contexte inédit pour le club / © D.D. / France 3 Côte d'Azur

Les Aiglons rechaussent les crampons ce lundi matin. Une reprise de l’entraînement en attendant la reprise probable du club par le très attendu milliardaire britannique Jim Ratcliffe.

Par Michel Bernouin

Dans leur nouvelle tenue grise et blanche et sous une chaleur caniculaire, les Aiglons et leur coach, Patrick Vieira, ont retrouvé ce lundi matin le chemin de la pelouse du centre d’entraînement de l’OGC Nice.
 

Les gardiens autour de Lionel Letizi ; Kristian Wilson, Ibrahim Cissé, Ihsan Sacko, Eddy Sylvestre ; les jeunes Evann Guessand et Teddy Boulhendi qui viennent le rejoindre l’effectif professionnel… en attendant l’arrivée possible de nouvelles pointures d’ici à la fin du mercato, le 2 septembre.
 
© D.D. / France 3 Côte d'Azur
© D.D. / France 3 Côte d'Azur

Car cette reprise, ouverte au public, marque le début d’une saison qui pourrait marquer un tournant pour le club. En coulisses, c’est le rachat qui se joue. Jim Ratcliffe, l’une des plus grandes fortunes du Royaume-Uni, serait sur le point de s'offrir l’OGC Nice. Un montant de 100 millions d’euros circule, somme inédite pour un club de ligue 1… mais pas extravagante pour le milliardaire britannique. Un seul de ses deux yachts, le Hampshire II qui mouille à Cannes depuis le 23 juin, ne vaut plus : ce navire de 78 mètres évalué à 150 millions de dollars !
 

Le rachat du club par Jim Ratcliffe pourrait ouvrir de nouvelles ambitions sportives, avec la Ligue des champions en ligne de mire. En attendant l’officialisation de cette reprise, les supporters transpirent. Du côté de la Populaire Sud, on espère une signature rapide mais en attendant, on appelle toujours au boycott de la campagne d’abonnements.

Il est impératif pour le bien du club que nous rencontrions la nouvelle direction afin que l’on nous dise concrètement ce qui va être fait. Nice c’est nous ! (communiqué publié hier sur la page Facebook Ultras Populaire Sud Nice)
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Scheirmann-Descamps

Les + Lus