On vous dit tout sur la future ligne 5 du tramway entre Nice et Drap via la Trinité

Publié le

Cette ligne de 7,6 kilomètres comprendrait 16 stations pour un bassin de population de 50 000 habitants. La concertation publique aura lieu du 28 janvier au 11 mars.

C'est parti pour la ligne 5 du tramway. Elle devrait être opérationnelle d'ici la fin 2028. 

Deux terminus : le premier au Palais des expositions à Nice qui d'ici là devrait être rebaptisé en "Palais des arts et de la culture de Nice" ; le second sera situé sur la commune métropolitaine de Drap. Au total, 16 stations seront desservies, sur une distance de 7,5 kilomètres.

La ligne circulera sur la rive gauche du Paillon jusqu'aux Ponts-Jumeaux, puis elle traversera le fleuve, pour longer le quartier de l'Ariane.

Puis cette ligne traversera une nouvelle fois le Paillon, direction Drap et là, il y a deux tracés possibles, un tronçon en aérien ou un souterrain. Durée du trajet : 25 minutes. 

Le projet de la ligne 5 a été dévoilé ce jeudi par le maire de Nice, et président de la Métropole Nice Côte d'Azur, Christian Estrosi.

"Le T5 desservira donc un bassin de 50 000 habitants et 28 000 emplois", explique la Métropole. Ladislas Polski, maire de La Trinité et vice-président de la Métropole Nice Côte d’Azur est très content de ce projet.

Chacun connaît l'asphyxie des axes de circulation, très fréquente sur le Paillon. En faisant arriver un mode de transport comme celui du tramway, c'est non seulement faciliter les déplacements des gens, mais c'est aussi requalifier un territoire et c'est participer à sa relance et à la création de richesses.

Ladislas Polski

maire de La Trinité, vice-président de la Métropole NCA à France 3 Côte d'Azur

Pour le patron de la Métropole, il y aurait selon ses comptes 18 000 véhicules/jour en moins soit une diminution de 20% à 25 % du trafic routier quotidien. Ce sont donc 2000 tonnes de CO2 évitées par an. 

Horizon 2028

La livraison de ce gigantesque chantier est prévue en trois étapes : 


-  L'Ariane Nord en 2026, avec la desserte de Bon Voyage, soit sur un linéaire de 4 kilomètres, 6 stations plus l'agrandissement du parc-relais existant de Pont Michel de 370 places, soit 200 supplémentaires. Il est destiné à devenir un pôle d’échanges multimodal. 


-  La Trinité en 2027, soit 2 stations et la création de 2 parcs-relais, l’un aux Ponts Jumeaux de 200 places livré dès 2026, et l’autre à La Trinité d’au moins 250 places.

 
-  La Trinité-Drap en 2028, soit une section de 1,5 kilomètre avec 2 stations et un nouveau parc-relais de 250 places à Drap. C'est aussi en 2028 que sera livrée la  section Palais des expositions-pont Saint-Michel, 1,9 kilomètre avec 4 nouvelles stations.

Des pistes cyclables à double sens ont aussi été prévues, tout comme la plantation d'arbres, au moins 800.

Les habitants ont la parole

La concertation publique est organisée du 28 janvier au 11 mars. Elle se déroulera en plusieurs lieux : les mairies annexes de Bon Voyage et Pasteur à Nice, et dans les hôtels de ville de La Trinité et Drap. Quatre réunions publiques seront organisées en visioconférence au regard de la situation sanitaire.

Ce sera donc le moment de donner son avis. Parmi les enjeux : les deux tracés possibles entre La Trinité et Drap. L'un est aérien, le long de la Pénétrante du Paillon sur 550 mètres. L'autre comprend un tronçon commun de 800 mètres (Station de la Trinité Nord à celle des Chênes Verts) puis le reste en souterrain jusqu'à Drap.