Philippe Vardon (Nissa Rebella) annonce son adhésion au Rassemblement bleu marine de Marine Le Pen

© GERARD JULIEN / AFP
© GERARD JULIEN / AFP

Le responsable de Nissa Rebella, Philippe Vardon a annoncé cet après-midi qu'il venait d'adhérer au Rassemblement bleu marine de Marine Le Pen. Pour autant, Marie-Christine Arnautu, tête de liste à Nice, n'a pas l'intention d'intégrer Philippe Vardon dans sa liste.

Par Olivier Le Creurer

Il avait prévenu sur son profil Facebook ce matin: "Journée importante... Je vous donne rdv à 14h30 ici."  Et à 14h30, Philippe Vardon a effectivement annoncé la nouvelle: il adhère au Rassemblement bleu Marine de Marine Le Pen. 

" Applaudissements et incompréhension "

Certains applaudissent "Mr. Vardon, bravo à vous" pour Cédric C., "Je ne vois pas d'incompatibilité à travailler au sein du RBM. Autrement, je crains fort que nous ne puissions accéder aux responsabilités un jour." (Thierry V.)

Mais le mois que l'on puisse dire, c'est que, quand même, sa décision en a surpris plus d'un. "Rejoindre le RBM ou LE FN ,même chose ,l'abandon de ces idées tout ça pour des élections ? (Brigada Occitania) ou "Génération identitaire ce n'est pas le FN" (Pierre).

Réorienter la stratégie du mouvement

"Mon adhésion s'inscrit dans la continuité de mes prises de position depuis deux ans: soutenant Marine Le Pen lors de l'élection présidentielle, prônant le rassemblement à la tribune lors de la Convention identitaire de l'automne dernier, et participant à réorienter la stratégie du mouvement vers une optique de complémentarité et non de concurrence vis-à-vis du FN", a expliqué Philippe Vardon.

L'identitaire niçois vient de quitter ses fonctions au sein du bureau directeur du mouvement politique "Bloc identitaire", dont il n'est plus adhérent. 

Il s'est déclaré "persuadé que des ponts doivent exister entre l'école de pensée et de formation par l'action qu'est le mouvement identitaire et l'espoir électoral que représente pour des millions de Français Marine Le Pen".

Il assure toutefois que son choix n'est aucunement lié à une négociation préalable pour figurer en bonne place sur la liste Front national aux municipales de 2013 à Nice. La liste sera menée par une fidèle de Jean-Marie Le Pen, Marie-Christine Arnautu, qui entend inquiéter le député-maire sortant UMP Christian Estrosi.

Marie-Christine Arnautu, surprise par l'adhésion de Philippe Vardon, n'a pas l'intention d'accueillir Philippe Vardon sur sa liste:

"Je respecte monsieur Vardon et je me réjouis de toute nouvelle adhésion au Mouvement bleu marine. Mais ce n'est pas parce que l'on prend une carte que l'on se retrouve sur ma liste. Pour autant, il ne sera pas mon adversaire n°1 dans ces élections."

En juin, Marie-Christine Arnautu déclarait au sujet de Nissa Rebella: "Les identitaires militent pour le régionalisme et une Europe fédérale. Nous ne sommes pas d'accord."


L'ancien maire de Nice, Jacques Peyrat, chef du micro-parti local "Entente républicaine" et proche du Front national, a pour l'instant indiqué qu'il mènerait sa propre liste aux municipales de la ville de Nice.

 



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus