REPLAY. Départementales 2021 : ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats du canton de Nice 3

Ce lundi 14 juin, un premier débat de 26 minutes sur le canton de Nice 3 était présenté par Henri Migout. Voici les temps forts de ce moment. Sur le plateau : Anne ALUNNO, Charles SCIBETTA, Pascale GUIT-NICOL et Marcel DUTHILLEUL.

Sur le plateau : Anne ALUNNO, Charles SCIBETTA, Pascale GUIT-NICOL et Marcel DUTHILLEUL.
Sur le plateau : Anne ALUNNO, Charles SCIBETTA, Pascale GUIT-NICOL et Marcel DUTHILLEUL.

Nice 3, c'est un canton assez particulier qui comprend 3 communes importantes : Le Broc, Carros, Gattières avec au sud le quartier des Moulins à Nice. Un canton qui s'étire jusqu'à la mer Méditerranée. 

REVOIR LE DEBAT :

Cette élection est-elle une revanche de l'élection municipale invalidée de Carros ?

Charles Scibetta se défend de toute revanche alors que son élection a été invalidée par le Conseil d'Etat. Il est en binôme avec Emmanuelle Bihar. L’étiquette attribuée par la préfecture est "Divers". Il est conseiller départemental sortant, ancien maire de Carros battu l’année dernière. Leur slogan : "Votre bien-vivre avant tout".

"C'est le Tribunal administratif qui a tranché, il a annulé les élections et donc nous attendons sereinement la décision du Conseil d'Etat". Il précise : "Je viens avec un bilan qui est un bon bilan".

Pascale Guit-Nicol (DVD) est maire de Gattières, elle se présente en binôme avec Yannick Bernard, le maire de Carros. Son étiquette attribuée par la préfecture est "Divers Droite". Leur slogan : "L’énergie d’un territoire"

"Je suis maire de Gattières depuis 2014 (...) je suis réélue avec 65 % des voix et je pense que ma place est au conseil départemental." La candidate souligne qu'elle a été élue au premier tour des élections municipales l'année dernière. 

Le soutien de la sénatrice D. Estrosi Sassone fait débat

Pascale Guit-Nicol a le soutien de la majorité départementale : "nous allons au département pour ramener des subventions pour nos communes" (....)  Elle affirme avoir le soutien de la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone. 

Pascale Guit était-elle en binôme avec Dominique Estrosi-Sassone ? Pour Charles Scibetta, c'est faux. 

Un soutien qui irrite Charles Scibetta (Divers) : "malheureusement ç'est ça la politique, malheureusement il y a des alliances qui se font qui se défont".(...) "Je ne comprends pas comment Mme Estrosi-Sassone, comment elle peut soutenir une liste qui méprise à ce point cette partie du territoire ?"

En 2015, Dominique Estrosi-Sassone était en binôme avec Charles Scibetta, comme le montrent les résultats de 2015 : 

Lors des élections départementales de 2015, Dominique Estrosi-Sassone était en binôme avec Charles Scibetta.
Lors des élections départementales de 2015, Dominique Estrosi-Sassone était en binôme avec Charles Scibetta. © FTV

Mais aux dernières élections municipales, Charles Scibetta a été battu à Carros par Yannick Bernard, l'actuel soutien de Pascale Guit-Nicol aux élections départementales. Scibetta a donc été "lâché" par la sénatrice qui soutient le nouveau maire. Des jeux d'alliance et de mésalliance courants dans le paysage politique azuréen. 

Précision de la rédaction : nous avons consulté le tract pour les élections de 2021 de Yannick Bernard et Pascale Guit-Nicol (DVD) pour les élections de 2021, Dominique Estrosi-Sassone y figure en tant que soutien. 

Les régionales en embuscade pour le RN

Anne Alunno est en binôme avec Philippe Benassaya et défend les couleurs de l’Union de la Gauche et des Ecologistes. Son slogan : "L’écologie sociale et solidaire." "Ce que je veux c'est porter la parole pour les 40.000 habitants... revanche ou pas revanche !" 

Marcel Duthilleul (RN) positionne alors le débat sur les élections régionales : "moi je ne me trompe pas d'élection. On voit très bien que Mme Guit n'est pas à l'aise avec l'étiquette de la Préfecture puisqu'elle était communiste. (...) M. Scibetta défend son débat... pour moi il y a beaucoup de confusion. Moi, ma candidature est claire, je suis au RN, je soutiens la candidature de Thierry Mariani pour les régionales. Il y a vous, il y a nous, le changement il est avec nous !"

Il est en binôme avec Jeanne Casalonga. Leur slogan : "Maintenant je vote RN".

M. Duthilleul n'est pas au RN à titre personnel, il est issu de la Droite Populaire, le mouvement politique de Thierry Mariani.

Des Moulins au Broc : la sécurité s'invite dans la campagne

Pascale Guit-Nicol : "Pourquoi dire que je méprise les habitants de Nice ouest, je ne comprends pas l'invective, le mépris sur Nice ouest. 

Charles Scibetta ajoute : "Ce canton est très particulier : il y a 3 communes et au sud, il y a  Nice. Chacune de ces composantes représente la moitié des habitants et des électeurs. Lorsqu'on veut être représentatif, il faut un représentant de la partie nord et un de la partie sud."

Anne Alunno précise son alliance et se positionne sur le terrain de la sécurité : "nous avançons non masqués, nous sommes la gauche réunie avec les écologistes. Décloisonnons cette guéguerre locale. (...) Nous connaissons ce territoire morcelé, nous savons que nous avons une population diversifiée et nous avons commencé à agir localement pour la sécurité des personnes. Je dis bien la sécurité des personnes".

La sécurité, un thème abordé par le candidat RN Marcel Duthilleul : "nous avons Saint-Isidore où j'étais ce matin, nous avons Marguerite et Nice ouest qui est très touché par les cambriolages et les Moulins où il y a des fusillades et le Broc et Gattières où il y a une dégradation de la qualité de vie", affirme-t-il. 

Pascale Guit-Nicol : " je ne pas laisser dire que le climat se dégrade sur les communes de Carros, Gattières et Le Broc. Je ne vous ai jamais vu !"

"Vous travaillez dans la rue ou derrière un comptoir ?" (...) c'est les habitants qui le disent ! s'exclame Marcel Duthilleul (RN). 

Les premiers projets à défendre :

Pour préciser ses projets pour le canton Pascale Guit-Nicol explique : "Je crois beaucoup en l'éducation (...) je voudrais créer un collège sur le canton Nice ouest et un autre sur la rive droire du Var. Autre projet, la rénovation de la caserne des pompiers.

Charles Scibetta se positionne lui sur la dépendance des personnes âgées : "on a plutôt une vision prioritaire qui est de mettre l'humain au centre des précoccupations, les personnes âgées et leur accueil face à la dépendance. Que peut-on apporter de plus et d'innovant ? Nous voulons développer le maintien à domicile des personnes âgées en nous inspirant du modèle italien."

Anne Alunno dresse ses 4 priorités : proposer une alternative à l'oisiveté des jeunes, permettre de se loger dignement, de se déplacer facilement et faire vivre une véritable transition écologique.

Pour le candidat RN c'est avant tout : "la sécurité dans les collèges, s'attaquer au harcèlement au collège et mettre fin aux migrants mineurs isolés. (...) Un mineur isolé nous coûte 4500 euros, c'est l'équivalent de 4 SMIC, c'est

8 fois plus que ce que gagne Jeannine, retraitée, obligée de faire des ménages."

En conclusion

Marcel Duthilleul  (RN) souhaite mettre en place des tests d'âge pour les migrants isolés. Il affirme : "Nous nous porterons partie civile à chaque fois qu'il y a un procès contre un passeur"

Pascale Guit-Nicol : " nous sommes des maires engagés, nous avons été solidaires avec les vallées, nous sommes actifs, rapides"

Charles Schibetta : "nous, c'est déjà l'expérience avec une équipe expérimentée, améliorer l'accueil des personnes handicapées, lutter contre les déserts médicaux"

Anne Alunno souhaite porter les valeurs de l'écologie, "à nous d'inventer un nouveau modèle". 

Qui sont les candidats 2021 pour Nice 3?

Mme Jeanne Casalonga et M. Marcel Duthilleul – Rassemblement national

Mme Marie-Françoise Brasselet et M. Laurent Magri – Droite souverainiste 

M. Yannick Bernard et Mme Pascale Guit-Nicol – Divers Droite

Mme Anne Alunno et M. Philippe Benassaya – Union Gauche et Écologistes

Mme Emmanuelle Bihar et M. Charles Scibetta (sortant) – Divers.

> Notre dossier spécial sur les élections départementales.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections rassemblement national les républicains europe écologie les verts front de gauche