La dissolution de Roya Citoyenne: jugement mis en délibéré au 9 novembre

Roya Citoyenne arrive au Palais de Justice de Nice / © Coralie Chaillan
Roya Citoyenne arrive au Palais de Justice de Nice / © Coralie Chaillan

L'association Défendre la Roya demande la dissolution de l'association Roya Citoyenne. A l'issu de l'audience de ce vendredi 13 octobre au Tribunal de Grande Instance de Nice, le jugement a été mis en délibéré au 9 novembre.  

Par Coralie Becq

Ce sont deux associations : Défendre la Roya et Roya Citoyenne qui se rencontraient aujourd'hui à l'audience. La première ayant demandé la dissolution de la seconde. 

L'association Défendre la Roya créée en juin dernier avait saisi la justice en juillet pour demander la dissolution de l'association "pro-migrants". 

Ce matin, c'était calme au Palais de Justice de Nice avant l'audience. Une quinzaine de personnes étaient présentes pour soutenir Défendre la Roya et une trentaine pour Roya Citoyenne. 

A l'audience l'association Défendre la Roya demande au juge des référés de prendre des mesures conservatoires à l'encontre de l'association de Cédric Herrou (Art 808 et 809 du code de procédure civil).


La question n'est pas celle des droits de l'homme, ni d'asile mais celle de la sécurité des français. Selon leur avocat.



A ces propos, la défense s'insurge et souhaite rappeller l'urgence humanitaire. Pour elle, cette affaire est un coup médiatique, elle dénonce un buzz politique. Et accuse « Défendre la Roya » de répandre la haine. 

Cédric Herrou n'était pas présent ce matin. Des représentants de syndicats et association étaient là pour soutenir l'association Roya Citoyenne et pour annoncer la création d'un nouveau collectif : solidarité migrants 06, pour selon eux faire face à harcelement policier, judiciaire et politique.


Roya Citoyenne et Défendre la Roya en attendant l'audience à Nice. / © Nathalie Morin
Roya Citoyenne et Défendre la Roya en attendant l'audience à Nice. / © Nathalie Morin


 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le berger de Caussols devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes (06)

Près de chez vous

Les + Lus