Un sapin de Noël hommage aux 86 victimes de l'attentat du 14 juillet 2016

Ici même où 86 enfants, femmes et hommes étaient tués, Louis Baudoin a décidé pour Noël de leur dédier ce sapin. 
4 ans après l'attentat de Nice, ce sapin de Noël a été érigé en face du Negresco pour ne pas oublier les 86 victimes.
4 ans après l'attentat de Nice, ce sapin de Noël a été érigé en face du Negresco pour ne pas oublier les 86 victimes. © Leslie Benzaquen
Un arbre de Noël dressé sur une promenade des Anglais à jamais meurtrie. L’idée est signée d’un retraité. Lui n’a pas perdu de proche cette nuit meurtrière, mais il ressenti le besoin de participer au devoir de mémoire, d’abord pour son amie d’enfance qui a perdu sa fille Laurence, et ensuite pour tous les enfants et adultes victimes de l’attentat de Nice.  Louis Baudoin est venu avec ses “lieutenants”, comme il les appelle, pour inviter les passants à décorer cet arbre hommage avec 2 buts : 
 

Je souhaite qu’à Noël, il soit éclairé avec 86 bougies. Mon second souhait, beaucoup plus important, serait que les 360 mairies de France pensent à mettre devant leur mairie un sapin pour tous les attentats du monde. Et pourquoi décliner cette idée dans le monde entier. 

Louis Baudoin, retraité

 

Ce sapin les fait revivre un peu. On n’oublie pas. Enfin, j‘espère que personnes n’oublie. Nous, on n’oublie pas en tout cas. Même si tout le monde dit que la vie doit reprendre, ici, elle s’est arrêtée le 14 juillet. 

Explique une femme, venue déposée une guirlande bleue. Cette a perdu 3 proches cette nuit-là. 

 

Des petits santons en forme d’anges 


Cette nuit, Louis a encore eu une nouvelle idée. Il a l’intention de recouvrir ce sapin de santons, sous forme d’anges. Chacun portera les initiales d’une des victimes. Il a commencé avec Camille Murris et Laurence Rasteu.

Pendant les moments de joie et rassemblement familial, on pense toujours aux familles qui ne sont pas réunies entièrement. On pense à eux, devant la mer et à cet endroit symbolique où ils sont partis. 

explique Isabelle Dupont, membre de l’association Nice pour toujours 

RL et MC, les initiales de Camille Murris et Laurence Rasteu, 2 des 86 victimes de l'attentat de Nice.
RL et MC, les initiales de Camille Murris et Laurence Rasteu, 2 des 86 victimes de l'attentat de Nice. © FTV 2020


L’année dernière, ensemble, ils avaient réalisé un livre photos pour aider Anne Murris dans la construction de son mémorial musée à Nice. 200 photos avaient ainsi été réunies, sur le thème du vivre-ensemble. Les fonds recueillis avaienté été reversés à l'association Mémorial des Anges


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société attentat faits divers terrorisme noël événements sorties et loisirs