Sur la colline de Bellet, à Nice, le combat contre l’antenne 5G redémarre

Publié le
Écrit par Véronique Varin, édité par Michel Bernouin

Ils étaient encore une centaine d'habitants mobilisés, ce samedi, contre un projet d'implantation d'une antenne relais qui refait surface à Saint-Roman-de-Bellet.

En pleine nature, à Saint-Roman-de-Bellet, au nord ouest de Nice, une dalle en béton destinée à accueillir une antenne relai 5G. Une implantation que les riverains avaient réussi à empêcher.

"Je suis complètement mitoyenne avec le terrain, et la plateforme est à même pas trois mètres de chez moi !" s'inquiète Sandrine Piazza, membre du collectif "Bellet contre les antennes relais".

Un premier permis refusé en 2021

Quand, en octobre 2021, préfecture et mairie de Nice refusent le permis à l’opérateur, tous sont donc soulagés. Mais voilà qu’aujourd’hui, ils sont obligés de repartir au combat.

En mars on apprend que le projet est redéposé et contre toute attente la préfecture a dit oui ! Alors qu’elle avait refusé le même projet quelques temps auparavant.

Sandrine Piazza, membre du collectif "Bellet contre les antennes relais"

Si les riverains sont tant opposés à cette antenne, c’est qu’ils la jugent inutile dans un secteur déjà bien couvert notamment par la fibre, qu’ils estiment qu’elle va défigurer le paysage, déprécier les vignes et nuire à leur santé.

Nouveau recours administratif

Des arguments que l’opérateur Bouygues Telecom a décidé de ne pas entendre. "On a une société qui fait fi de toutes les décisions qui ont pu être prises, qui fait appel dans le dos de tout le monde auprès du tribunal, affirme Olivier Fraisse, membre du collectif "Bellet contre les antennes relais".

Lors de la nouvelle mobilisation, les riverains ont donc montré que, s’ils gardent le sourire, ils ne lâcheront rien. Le collectif a de nouveau déposé un recours devant le tribunal administratif, tout comme la mairie de Nice, qui reste opposée au projet.