Taux d'incidence : les Alpes-Maritimes repassent sous le seuil d'alerte Covid fixé par le gouvernement

Le taux d'incidence est repassé ce dimanche sous la barre des 250 personnes positives au Covid pour 100 000 habitants dans les Alpes-Maritimes.

Des centaines de Niçois font la queue le 9 avril pour se faire vacciner devant le palais des expositions à Nice.
Des centaines de Niçois font la queue le 9 avril pour se faire vacciner devant le palais des expositions à Nice. © Benoit Loth / France Télévisions

Le taux d'incidence n'est pas la donnée la plus fiable pour mesurer la virulence de l'épidémie de Covid mais c'est l'une des principales choisies par le gouvernement pour décider de confiner ou de lever le confinement des villes, régions et même de la France qui est en ce moment soumise entièrement à des mesures sanitaires plus strictes liées à ce troisième confinement.

Selon l'organisme d'Etat Santé publique France, le taux d'incidence est repassé sous la barre des 250 personnes positives au Covid pour 100 000 habitants dans les Alpes-Maritimes ce dimanche. Calculé sur les 7 derniers jours, il s'établit à 229,2.

Le 24 février, le taux d'incidence atteignait un pic dans les Alpes-Maritimes, à 642 pour 100 000 habitants. Tous les autres départements de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur restent ce dimanche 18 avril au-dessus du "seuil d'alerte maximale". Dans les Bouches-du-Rhône, il est même de 552,4, plus du double des Alpes-Maritimes.

Ce taux reste une hypothèse, une extrapolation sur l'ensemble de la population calculé à partir du nombre de tests positifs et négatifs. Plus il y a de tests, plus le taux monte. Ce taux peut-être en hausse alors que la positivé réelle, elle est en baisse.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société confinement