Tempête Aline : la toiture du sanctuaire de la Madone d'Utelle fortement endommagée dans la Vésubie

Le 20 octobre dernier la tempête Aline a provoqué de gros dégâts sur le réseau routier dans la Vésubie. Elle a aussi causé des dommages sans précédent au sanctuaire de la Madone d'Utelle. La toiture n'a pas résisté au vent.

"Vu l'ampleur des dégâts, il semble qu'une mini-tornade s'est abattue sur la Madone d'Utelle". Le père Frédéric Appiano n'en revient toujours pas du spectacle qu'il a découvert vendredi après-midi, lorsqu'il est monté au sanctuaire dont il est le recteur.

Celui qui est aussi le curé de la Vésubie était à Roquebillière (Alpes-Maritimes) quelques heures plus tôt, au moment où la tempête Aline faisait rage. Des trombes d'eau, mais il n'imaginait pas à quel point le vent était en train de se déchaîner à 1180 mètres d'altitude, sur le plateau où l'église du sanctuaire a été édifiée.

Il y avait des bouts de bois partout, des tuiles plantées dans le sol à 15 cm de profondeur. On imagine la force du vent !

Père Frédéric Appiano, recteur de la Madone d'Utelle

Avec un ami équipé d'un drone, le prêtre a pu constater l'étendue des dégâts vus du ciel : "les poutres du clocher sont tombées sur la partie inférieure et ont fait des trous dans le toit du cloître. Toute la toiture est abîmée. Il faut tout refaire", se désole-t-il.

Le sanctuaire fermé aux visiteurs 

A peine quatre jours plus tard, mardi, lors de nouvelles fortes pluies, le Père Appiano n'a pu que constater que de l'eau coulait dans le cloître, et que le chœur de l'église subissait lui aussi des infiltrations. "Toute l'église est à nu ! Alors on bâche provisoirement pour cacher les trous."

Le sanctuaire, lieu de visite cher au cœur de nombreux Niçois, est désormais fermé pour raison de sécurité.

Des dégâts impossibles à chiffrer pour l'instant

Le Père Appiano craint que la facture ne se chiffre en dizaines de milliers d'euros. Impossible à dire précisément avant le passage des experts, qui devrait avoir lieu dans les prochains jours.

C'est ce que nous a confirmé Yves Gilli, le maire d'Utelle. La collectivité est propriétaire de l'édifice du sanctuaire, comme des cinq autres églises et quatre chapelles de cette commune. Fort heureusement, le coup de vent qui a soufflé à la Madone semble avoir plutôt épargné les habitations en contrebas.

"Quelques maisons du Cros d'Utelle ont subi certains dégâts de toiture, mais rien de comparable", précise le maire.

L'élu guette maintenant l'arrêté plaçant Utelle en état de catastrophe naturelle. Il ne devrait pas manquer d'être pris rapidement, comme pour toutes les communes impactées par la tempête Aline. Ce sera ensuite aux assurances d'entrer en action. La Région a également annoncé une subvention selon les informations du maire.

Enfin, un peu de joie dans ces difficultés, le Père Appiano a déjà réceptionné des dons de particuliers qui souhaitent participer à la remise en état du magnifique sanctuaire de la Madone d'Utelle.