Transport autoroutier : C.Estrosi envisage une écotaxe, une conférence avec l'Italie est prévue prochainement

Le trafic autoroutier international transite en grande partie dans les Alpes-Maritimes. Après l'effondrement d'un viaduc à Gênes qui a fait 43 victimes, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur veut réguler le trafic. 

6.800 camions traversent les Alpes-Maritimes chaque jour.
6.800 camions traversent les Alpes-Maritimes chaque jour. © France 3 Côte d'Azur
Les automobilistes des Alpes-Maritimes le savent, l'autoroute A8 est souvent saturée. Cet axe France Italie est emprunté par de nombreux transporteurs routiers de toute l'Europe, avec 6.800 camions chaque jour en moyenne.
Pourquoi un chiffre si important ? Pour Christian Estrosi, maire de Nice et patron de la Métropole Nice Côte d'Azur, l'explication est simple :  emprunter le tunnel du Mont-Blanc, qui relie la Haute-Savoie en France avec la vallée d'Aoste en Italie coûte 489 euros. L'A8 est bien moins chère : 120 euros seulement.


Une écotaxe ?


Pour le maire de Nice et patron de la Métropole Nice Côte d'Azur, il convient de repenser le transport transfrontalier et pour cela, il prévoit une conférence inter-régionale avec les autorités françaises et italiennes.  
 
La date est donc fixée au 4 octobre prochain.
 
durée de la vidéo: 01 min 05
C.Estrosi veut une écotaxe pour les routiers internationaux (06)
 

Une écotaxe inenvisageable pour le patron des transporteurs routiers des Alpes-Maritimes


Pour Patrick Mortiglienco, président de la Fédération nationale des transporteurs routiers des Alpes-Maritimes, les patrons de transports s'acquittent déjà une taxe de 4 centimes par litre de gazole ( 6000 euros par mois pour son entreprise de 40 camions), ce qui équivaut déjà à une écotaxe. Il explique par ailleurs que la législation européenne n'autorise pas la création d'une nouvelle taxe.
 
durée de la vidéo: 00 min 19
Patrick Mortigliengo (06)
 
Transport de marchandises par la route, les chemins de fer ou la mer, toutes ces hypothèses seront étudiées le 4 octobre prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter