• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un chauffeur UberPOP interpellé à Nice samedi: c'est un retraité de 67 ans

Le 12 juin, les taxis avaient tendu un guet-apens à un chauffeur uberPOP à Nice (archives) / © F3
Le 12 juin, les taxis avaient tendu un guet-apens à un chauffeur uberPOP à Nice (archives) / © F3

Un chauffeur de véhicule utilisant l'application UberPOP pour transporter des passagers a été interpellé samedi "en flagrant délit", a indiqué la la préfecture des Alpes-Maritimes, confirmant une information du site de Nice-Matin. C'est un retraité de 67 ans. Sa voiture a été immobilisée. 

Par V.K avec AFP

Le chauffeur, un retraité de 67 ans qui exerce cette activité pour arrondir ses fins de mois, s'expose à des sanctions d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende pouvant être assorties de peines complémentaires de suspension du permis de conduire pendant cinq ans ainsi que de la confiscation du véhicule

Ayant pris en charge ses clients à Cannes, le chauffeur a été interpellé au moment où il déposait ses clients à l'entrée d'un grand hôtel de la promenade des Anglais, à Nice. L'interpellation a été filmée par une caméra de télévision et un smartphone. 

Des interpellations ont déjà eu lieu ces derniers mois dans d'autres villes en France. 

Les chauffeurs de taxis avaient manifesté ces derniers jours pour demander la suppression du service uberpop, estimant qu'il leur fait une concurrence déloyale. À Nice, leur grève avait fortement perturbé la circulation, notamment aux abords de l'aéroport. 

Le préfet des Alpes-Maritimes, au cours d'une rencontre avec les chauffeurs de taxis de Nice, Cannes et Antibes, avait annoncé vendredi un "renforcement des contrôles des chauffeurs UberPOP" à la demande de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus