Une quinzaine de manifestants d'Extinction Rebellion devant l'aéroport de Nice contre les jets privés

Le mouvement Extinction Rebellion a organisé une action ce samedi pour dénoncer "les crimes climatiques des ultra-riches".

Une action symbolique devant le troisième aéroport du monde en termes de fréquentation de jets privés. Le mouvement Extinction Rebellion, qui se revendique comme social écologiste et international, a occupé pacifiquement l'une des entrées du terminal 2 de l'aéroport Nice Côte d'Azur. 

Sur les pancartes des manifestants, on pouvait lire des slogans comme : "Jets privés, le ruissellement par le haut" ou encore "Sobriété aussi pour les plus riches. Stop Jets privés". La circulation des avions n'a pas été perturbée par cette action.

Christian Estrosi a réagi sur Twitter suite à la manifestation. "Maintes fois débouté par la justice, le collectif qui n'a de citoyen ni le nom, ni le nombre, continue de s'opposer au développement de la côte d'azur et à l'emploi. Encore des ultras gauchistes qui ne cherchent qu’à créer le désordre et qui s'opposent à tout, tout le temps" a écrit le maire de Nice.

D'autres aéroports bloqués

En Europe d'autres aéroports ont été visés par des actions d'Extinction Rebellion ce samedi comme celui d'Amsterdam-Schiphol ou des militants ont pénétré sur la piste et se sont placés sous un jet privé comme le montre cette photo publiée sur les réseaux sociaux du mouvement.

Le 24 septembre dernier, Extinction Rebellion avait déjà bloqué le terminal d'un autre aéroport, celui du Bourget, en région parisienne. L'action, organisée avec l'ONG altermondialiste Attac, était également symbolique. 

A l'issue de cette action, 12 militants avaient été placés en garde à vue. La police et la gendarmerie étaient intervenues en nombre pour évacuer les manifestants.