• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Valentin Eysseric: “Les images me hantent”

© THIERRY ZOCCOLAN / AFP
© THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Coupable d'un tacle violent qui a gravement blessé le joueur de l'AS Saint-Etienne, Jérémy Clément (fracture ouverte au niveau de la cheville) samedi soir, l'attaquant de l'OGC Nice va mal. Il se confie dans les colonnes de l'Equipe. "C'est trop dur. Même sans la télé, les images me hantent."

Par Olivier Le Creurer

"Depuis samedi, j'ai des flashes où je vois la cheville de Clément complètement à angle droit." Valentin Eysseric ne cherche pas à se défiler. "J'ai fait une erreur et je dois assumer ce qui s'est passé."

Malaise vagal dans le vestiaire

Le milieu de terrain du Gym explique également qu'après avoir reçu son carton rouge, il a fait un malaise vagal dans le vestiaire. «J'étais choqué, ma tête a commencé à tourner et j'ai eu mal au coeur. Le docteur est venu, il m'a allongé sur un banc et j'ai peu à peu récupéré. Ensuite, je suis resté tout seul dans le vestiaire en attendant la fin du match. J’avais besoin de m’isoler. Je les ai vues une fois (les images) pour essayer de comprendre et je n’ai pas trouvé d’explications. Mais c’est fini. Je ne les regarderai plus. C’est trop dur. De toute façon, même sans la télé, les images me hantent." Son geste, il le sait, ne restera pas impuni. "Je sais que je risque gros. Il y a quelques exemples , récemment, qui peuvent faire penser que je vais être durement sanctionné. Il reste 11 matches à jouer en Ligue 1 et j'imagine que ma saison est déjà pratiquement terminée. Mais j'ai fait une erreur et je dois assumer ce qui s'est passé."

Les deux joueurs se sont parlés

Valentin Eysseric a raconté la conversation qu'il  a eue avec le joueur stéphanois Jérémy Clément le lendemain du match:
"Je lui avais laissé un message et un texto samedi soir, mais je n’ai pu lui parler que dimanche. Il m’a dit que l’opération s’était bien passée, qu’il en aurait pour plusieurs mois mais qu’il rejouerait au football. À la limite, c’est lui qui m’a rassuré. J’ai trouvé cela très classe de sa part. Moi, s’il m’avait fait ça, je lui en voudrais. Il doit donc m’en vouloir, et c’est normal, mais il n’a rien laissé paraître. Il m’a même dit de ne pas m’inquiéter, que ce sont des choses qui arrivent, que c’était une erreur de jeunesse. J’ai parlé à son père, aussi, qui m’a dit de ne pas écouter ce qu’on allait dire sur moi."

Par contre, l'agent du joueur stéphanois David Vanditelli n'a pas du tout apprécié la teneur de l'interview donné par Valentin Eysseric à l'Equipe:
Sur sa page Facebook officiel, Valentin Eysseric, a posté un message de soutien au milieu de terrain Stéphanois :

"Je prends un petit moment pour poster ce message, pour que vous sachiez que toutes mes pensées et mon soutien iront a Jérémy tout au long de sa convalescence. Seules sa guérison et sa reprise des entraînements me permettront un certain soulagement. J'assume toutes vos critiques concernant cet accident, mais surtout je remercie tous les supporters qui m'épaulent et vous demande bien sûr de soutenir à 100 % Jérémy"
 / © Facebook
/ © Facebook

Pour Herbin «Le tacle d’Eysseric est meurtier» mais Larqué prone l'indulgence

Robert Herbin, un ancien joueur de l’ASSE a exprimé son mécontentement dans Le Progrès.  « Le joueur est impardonnable et le geste est anormal. C’est un tacle meurtrier, c’est fou. J’espère que la sanction sera exemplaire. On n’a pas le droit d’agir comme ça. Il a beau dire qu’il ne veut pas faire mal, cela me fait rigoler. (…) Je tire mon chapeau à Jérémy Clément. Il est resté sans bouger alors que ce doit être très douloureux. J’ai admiré son courage. »
Jean-Michel Larqué, lui aussi ancien joueur de l'ASSE:« C’est terrible pour Clément, qui est un garçon adorable et attachant. Mais cela ne ressemble pas à Eysseric. On peut lui pardonner parce que c’est tout sauf un tueur, vraiment. Il a fait une énorme bêtise mais il ne faut pas remuer le couteau dans la plaie. Il faut qu’il soit sanctionné, mais il ne faut pas aligner sa suspension sur la durée d’indisponibilité de Clément. Depuis le début de saison, il s’est d’avantage fait remarquer pour ses buts que pour ses tacles par derrière. »

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus