• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Vendée globe : le Niçois Jean-Pierre Dick pour la gagne

© AFP
© AFP

Samedi, les 20 concurrents du Vendée globe prendront la mer des Sables d'Olonne pour un tour du monde en solitaire sans escale. Record à battre: 84 jours. Le Niçois Jean-Pierre Dick est l'un des favoris. Confidences ...

Par Olivier Le Creurer

Vétérinaire de formation et diplômé du 3ème cycle d'HEC, Jean-Pierre Dick a changé de vie à 36 ans pour devenir skipper. C'était il y a dix ans...

Jean-Pierre Dick, vous participez à votre 3ème Vendée globe. Cette fois-ci, c'est la bonne ?

J-P. Dick: "L'objectif, c'est d'essayer de gagner, c'est la glorieuse incertitude du sport. Beaucoup de choses ont changé en huit ans."

Comment avez-vous préparé cette course ?

- J'ai travaillé mes points faibles. D'abord, ma capacité à récupérer très très vite. J'ai effectué de nombreux stages au CREPS de Boullouris (Var). J'ai amélioré mon foncier, mon gainage. Je me sens fort aujourd'hui. J'ai aussi appris à réparer vite. Autre axe de préparation: le mental par des techniques de respiration, de gestion du stress. C'est facile à dire, mais j'ai plus de 45 ans (rires). Il faut changer les habitudes."

DMCloud:11485
Jean-Pierre Dick et son préparateur mental
Reportage: France 3 Pays de la Loire


Et la météo ?

- Le Vendée globe est très compliqué à gérer. C'est comme si, pendant trois mois, on jetait des assiettes en l'air en tentant de ne jamais les casser. Nous savons déjà que la mer sera très agitée en début de parcours. Mais il n'y a pas de surprise, c'est toujours comme ça en novembre dans le golfe de Gascogne.  

Comment se passent ces derniers jours avant le départ ?

- Il s'agit d'éviter les incertitudes de dernières minutes. Mais j'ai surtout besoin de couper un peu. Je reste aux Sables-d'Olonne mais je quitte la zone de départ. Mardi, j'ai dit au revoir à mon fils, je ne veux pas qu'il assiste au départ. Ce n'est pas agréable. Quitter sa famille pendant trois mois, c'est dûr.

Une aventure unique


Mais vous devez honorer de nombreux engagements ?

- Oui, avec les sponsors, les médias, l'organisation de la course. Il faut essayer d'être le plus froid possible, rester concentré, faire la part des choses.

C'est une course particulière ?

- C'est avant tout une course face à soi-même. Et je n'ai pas d'adversaires, que des concurrents. Le Vendée globe est une aventure unique. On en revient différent, il y a un côté magique.."
 
 

Jean-Pierre Dick


 

Départ samedi à 13h02

Tous les quatre ans, la flotte du Vendée Globe quitte les Sables d’Olonne pour s’aligner sur la ligne de départ à la sortie du port vendéen. Une fois tous les monocoques en place, le coup d’envoi est donné, à 13h02 (heure locale) précises.
13h02, une heure bien particulière qui soulève parfois quelques questions. La raison est pourtant très simple : de cette façon, le départ peut être diffusé en direct par les médias, notamment au début des journaux télévisés de 13h. Le générique peut être diffusé, les titres annoncés, et deux minutes plus tard, place au départ !

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview_de_Rene_Esteve

Les + Lus