Victorieux à Ajaccio (2-0), l'OGCNice obtient sa qualification pour la Ligue Europa

Joie des Aiglons qui se qualifient pour l'Europa League / © Photo : Pascal Pochard-Casbianca/AFP
Joie des Aiglons qui se qualifient pour l'Europa League / © Photo : Pascal Pochard-Casbianca/AFP

Au terme d'une rencontre parfaitement maîtrisée, l'OGC Nice obtient une victoire décisive à Ajaccio (2-0), lors de la 38ème et dernière journée de Ligue 1, victoire qui lui ouvre, au détriment de Lille, en échec face à Saint-Etienne (1-1), les portes de l'Europa League.

Par Yves Lebaratoux avec AFP

Sans véritable pression dans la course au maintien, en raison d'une différence de buts nettement en leur faveur, les Ajacciens, privés de Mutu et d'Oliech, subissent une nouvelle défaite à domicile pour la dernière de la saison et se font, finalement, très peur.
Ils perdent une place au classement et doivent leur salut au résultat de Troyes, battu à Valenciennes (2-1).
Malmenés en première période, les Azuréens ont su faire preuve de réalisme après la pause. Dépendants du résultat de la rencontre entre Lille et Saint-Etienne, les hommes de Claude Puel terminent en 4ème position et valident, sur le fil, leur billet pour l'Europa League.
En première période, les Corses assurent l'essentiel. Grâce à un jeu très fluide, ils démarrent sur les chapeaux de roues et contraignent leurs adversaires à rester cantonnés dans leur moitié de terrain.
Delort s'illustre à deux reprises (10ème et 17ème) et donne le tempo d'une mi-temps dominée de bout-en-bout.
Néanmoins, les locaux ne se montrent que très rarement dangereux, à l'exception d'une tête de Zubar bien captée par Ospina (33ème).
Au retour des vestiaires, les Corses se font cueillir par les visiteurs. Sur un ballon pourtant anodin, Cvitanich vient tromper Ochoa (48ème) et inscrit son 19ème but de la saison. Un but qui réveille les Azuréens.

L'argentin Dario Cvitanich a inscrit 19 buts cette saison sous les couleurs de l'OGCNice / © Photo : Pascal Pochard-Casabianca/AFP
L'argentin Dario Cvitanich a inscrit 19 buts cette saison sous les couleurs de l'OGCNice / © Photo : Pascal Pochard-Casabianca/AFP

Il faut même un exploit du portier ajaccien pour éviter le pire sur une reprise de Bauthéac à bout portant (56ème).
Ajaccio retombe dans ses travers et ne parvient plus à redresser le cours de cette rencontre. Au contraire, sur un centre de Kolodziejczak, Bauthéac enfonce le clou (77ème).

Le but de Bauthéac, à la 77ème minute, scelle définitivement la victoire des Aiglons. / ©
Le but de Bauthéac, à la 77ème minute, scelle définitivement la victoire des Aiglons. / ©

Nice, 4ème, n'avait plus joué l'Europe depuis 1997 (par le biais de la Coupe de France).

DECLARATIONS A L'ISSUE DE LA RENCONTRE :


Claude Puel (entraîneur de Nice) : "Le score de parité entre Lille et Saint-Etienne nous convient parfaitement. Mais j'estime que cette qualification est légitime par rapport à notre saison. C'est une récompense pour tout le club. Les jeunes de la CFA2 accèdent en CFA et l'équipe fanion se qualifie pour l'Europa Ligue. Pour nous, il était important de progresser. On termine à la 4ème place, c'est extraordinaire. Le groupe a été exemplaire tout au long de la saison. Je n'ai suivi les dernières minutes de Lille-Saint-Etienne qu'en fin de rencontre, l'essentiel,
c'était de rester concentré sur notre objectif.
"

Alain Orsoni (président de l'AC Ajaccio) : "Ce match reflète la saison que l'on vient de vivre avec une équipe qui a perdu son âme, qui l'a retrouvé, de temps en temps, miraculeusement. On s'est sauvés, c'est vrai, mais pas grâce à nous, mais grâce aux autres. Je m'étais fait une opinion bien précise sur le sujet bien avant le match. J'espérais un sursaut, il n'est pas venu. Il conviendra d'en tirer les enseignements qui s'imposent et prendre des mesures pour la saison prochaine. Je note que Troyes, Nancy et Brest descendent et que Nantes, Monaco et Guingamp montent, ce qui implique que la saison prochaine sera bien plus compliquée. Ce fut une très mauvaise saison et un énorme gâchis. Je relative car nous sommes toujours en Ligue 1 mais je pense, honnêtement, que nous avons été faibles dans bien des domaines cette saison."

Albert Emon (entraîneur d'Ajaccio) : "Je ne retiens qu'une seule chose, au-delà du résultat et de tous les commentaires que l'on pourra faire sur le club, c'est que, ce soir, l'AC Ajaccio est en première division et peut entamer une troisième saison en Ligue 1."


Sur le même sujet

Interview premier français

Les + Lus