• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Vives réactions à l'annonce de la fermeture de Texas instruments à Villeneuve-Loubet

© JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
© JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Les salariés, la direction, la Préfecture des Alpes-Maritimes et les personnalités politiques du département ont réagi à l'annonce de la fermeture du site près de Nice qui entraîne la suppression de 517 emplois.

Par Olivier Le Creurer

Philippe Vieira (Salarié CFDT): On a du mal à y croire

"La direction invoque la concurrence d'Apple et de Samsung, qui fabriquent leurs propres micro-processeurs. On ne s'attendait pas à une fermeture du site, on du mal à y croire. Les ingénieurs du site espéraient pouvoir travailler sur d'autres produits."


La direction de Texas instrument: aider à développer l'emploi

Texas Instruments "travaillera avec les représentants de l'Etat et les collectivités locales pour soutenir les initiatives qui permettraient de développer l'emploi dans ce bassin, comme elle l'a fait avec succès à la suite du plan de réorganisation de 2009 en aidant à la création de près de 400 emplois", La direction va se réunir au début de l'année 2013 avec les organisations syndicales pour arrêter des mesures d'accompagnement social (formation, aides à la création d'entreprises, congés de reclassement). Elle précise que des offres de reclassement seront proposées à l'intérieur du groupe Texas Instruments, notant que 13 nouveaux postes seront créés à Fresing en Allemagne.
 

Préfecture des Alpes-Maritimes:  Une convention de revitalisation

Dans un communiqué publié cet après-midi, la Préfecture des Alpes-Maritimes indique que: "L'État sera attentif à l’exemplarité du Plan de Sauvegarde de l’Emploi et à la signature d’une convention de revitalisation pour recréer la totalité des emplois supprimés.
Les services de l'État, seront très vigilants sur le contenu et l’exemplarité du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) qui devra être mis en place pour le reclassement des salariés licenciés à Villeneuve Loubet. "

Eric Ciotti (député et président du Conseil général des Alpes-Maritimes) demande au gouvernement de prendre toutes ses responsabilités

"Aujourd’hui, je demande solennellement au gouvernement, en charge de la politique de l’emploi et de la politique industrielle de prendre toutes ses responsabilités afin d’offrir aux salariés de Texas Instruments un accompagnement individualisé pour les mener au plus vite vers la reprise d’une activité.
Le gouvernement doit également proposer une solution de revitalisation industrielle pour ce bassin d’emploi déjà durement affecté par la crise ".

Christian Estrosi, ( Député-Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur ) demande à Texas instrument de tenir ses engagements

"Je serai extrêmement vigilant à ce que Texas Instruments tienne tous ses engagements pour conforter notre pôle d’excellence en recherche et développement à travers le reclassement des salariés et la revitalisation du territoire. J’attends aussi des pouvoirs publics qu’ils apportent leur entier soutien aux initiatives, que nous autres, élus locaux, prendrons dans cette optique.
Comme je l’avais déjà annoncé, je me tiens prêt à mettre en œuvre un dispositif destiné à faciliter, autant qu’il sera possible, la réorientation des personnes qui seraient touchées par cette restructuration."

Lionnel Luca, (député des Alpes-Maritimes): Texas instrument doit rendre des comptes

"I y a une certaine impudence à prendre cette décision sans même en informer le gouvernement français alors que l’entreprise bénéficie très largement du Crédit Impôt Recherche (près de 100 millions d’euros).
Le Ministre du Redressement Productif Arnaud de Montebourg que j’ai rencontré ce jour après les questions au gouvernement, ne peut rester sans réagir et  doit exiger de la Direction de Texas Instrument un sursis et le remboursement des sommes versées.

Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus