“Vous n'aurez pas ma haine”, une pièce sur l'attentat du Bataclan interprétée par Raphaël Personnaz à Nice

"Vous n'aurez pas ma haire", une pièce interprétée avec une sobriété et un tact magnifiques par Raphaël Personnaz au Théâtre National de Nice / © France 3
"Vous n'aurez pas ma haire", une pièce interprétée avec une sobriété et un tact magnifiques par Raphaël Personnaz au Théâtre National de Nice / © France 3

Le récit poignant du journaliste Antoine Leiris après la mort de sa femme au Bataclan, "Vous n'aurez pas ma haine", a été porté sur scène de Paris à Monaco en passant par Toulon. Il est joué à Nice au Théâtre National de Nice ces 15 et 16 janvier. Rencontre avec celui qui incarne l'auteur du texte.

Par Anne Le Hars

La pièce a reçu le Molière 2018 du seule en scène. "Vous n'aurez pas ma haine" sera jouée cette semaine au Théâtre National de Nice. Un rendez-vous quelques jours après les hommages aux victimes de l'attentat du Bataclan survenu le 13 novembre 2015 et à celui de Charlie Hebdo.

Vendredi soir, vous avez volé l'amour de ma vie, mais vous n'aurez pas ma haine


Ce vendredi 13 novembre 2015, Antoine Leiris, chroniqueur à France Info et France Bleu, est seul chez lui avec son fils Melvil, 17 mois. C'est un message sur son répondeur qui l'alerte: "Coucou, vous êtes en sécurité?" Il allume la télé, et sa vie bascule. Sa femme Hélène, 35 ans, était au concert du Bataclan et fait partie des 90 morts.

Trois jours après les attentats, alors qu'il vient d'identifier le corps de son épouse, il poste une lettre sur Facebook avec cette phrase: "Vendredi soir, vous avez volé la vie d'un être d'exception, l'amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n'aurez pas ma haine".

Lecture de "Vous n'aurez pas ma haine" :


Suivront un récit bouleversant, publié chez Fayard en 2016, et la pièce donnée au Rond-Point du 14 novembre au 10 décembre 2017 après une avant-première et deux représentations au Théâtre Liberté de Toulon.  
 
 

Nice, ville touchée


Ces 15 et 16 janvier 2019, c'est au TNN à Nice que sera donnée la représentation qui on le devine prendra une ampleur particulière dans la cité azuréenne toujours meurtrie par l'attentat de juillet 2016.

Sur scène, c'est le comédien Raphaël Personnaz qui porte la parole sobre, dépouillée, d'Antoine Leiris.
Il livre une interprétation poignante d’une tragédie impossible à traduire. La force d’un texte où l’amour réussit à vaincre la haine.

Rencontre avec Antoine Leiris :

 - Avec AFP 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus