On vous explique le système des sirènes entendues de Nice à Cannes ce samedi

Une sirène d'alerte. / © Frédéric Cerulli / France Télévisions
Une sirène d'alerte. / © Frédéric Cerulli / France Télévisions

Ce samedi 23 novembe, alors que les plluies étaient très fortes sur le Var et les Alpes-Maritimes, vous avez été nombreux a vous interrroger sur les sirènes qui retentissaient. Qu’est-ce que le système d’alerte et d’information des populations ? On vous explique.

Par Anne Le Hars

Alors que l'alerte rouge était déclanchée ce samedi soir dans le Var et les Alpes-Maritimes car en vigilance maximale face aux intempéries, le préfet appellait les habitants à rester chez eux et les sirènes d’alerte activées.

Ce samedi entendu à Nice :
Nombreux sont ceux qui se sont intérrrogés sur ces sonneries. Elles partent d'abord un nom : SAIP pour Système d'Alerte et d'informations aux populations.

Il s'agit en fait d'un ensemble d’outils qui permet d’avertir la population d’une zone, d’un danger imminent et de l’informer sur la nature du risque et le comportement à tenir. 
Chaque mois, le dispositif est testé le 1er mercredi, afin de vérifier sont bon fonctionnement.
 

Donner l'alerte

Quand sonnent les sirènes, la population doit appliquer les comportements réflexes de sauvegarde comme se mettre en sécurité et se tenir informé.

Une fonction d'information


Le SAIP permet aussi de préciser les consignes de sécurité à suivre en urgence et de donner les indications sur l'évolution de l'évènement.
 


Le SAIP c'est en fait plusieurs éléments :
  • les sirènes des villes
  • un service de diffusion de l'alerte à des opérateurs, relayant avec leurs propres moyens ces informations (notamment panneaux à message variable, radios, ensemble mobiles d’alerte, comptes officiels des réseaux sociaux...)
  • Un logiciel de déclenchement à distance.

Qui déploie ?

Au niveau du ministère de l’intérieur : dans les départements, à partir du centre opérationnel départemental (COD) du préfet 
  • dans les zones de défense, à partir du centre opérationnel de zone (COZ) de l'état-major interministériel de zone ;
  • sur le territoire national, à partir du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du ministère de l'Intérieur.
Arrivent ensuite :
  • dans les communes, par le maire ;
  • dans les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) et, sur ordre d'un maire ou du préfet, à partir du centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) des sapeurs-pompiers ;
  • sur le territoire national, à partir des centres de détection et de commandement et du centre national des opérations aériennes (CNOA) de l'armée de l'air.

Ce sont 2 830 sirènes qui seront connectées d'ici la fin de 2020, dont 987 nouvelles ajoutées au dispositif du réseau national d’alerte existant.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus