Poids lourd: interdiction de circuler dans la vallée de la Roya à partir de jeudi 12 octobre

Pollution, trafic, dangers, les maires des communes de la vallée de la Roya passent à l'action. Ils ont pris un arrêté municipal interdisant le passage des poids lourds de plus de 19 tonnes, en transit entre la France et l'Italie, sur la RD 6204. 

Les panneaux d'interdiction sont installés. Dans les communes de Breil, Saorge, La Brigue, Tende et Fontan, les camions en transit entre la France et l'Italie ne pourront plus passer sur la RD 6240. 

Trop de trafic, de pollution et de dangers 


Pour le maire de Tendes Jean-Pierre Vassalo, invitée dans le journal du midi, la route n'est pas adaptée:

Cette route a été construite à l'origine pour les diligences, elle a été goudronnée bien-sur mais elle ne supporte pas les poids lourd

Jean-Pierre Vassallo maire de Tendes en direct dans le journal du midi à propos de l'interdiction des poids lourd en transit dans la vallée de la Roya. ©France 3

En septembre les maires de Fontan et de Breil-sur-Roya avaient pris un arrêté similaire. Pour qu'il soit valable, le tribunal administratif de Nice avait indiqué que l'ensemble des maires de la vallée devait le signer. C'est chose faite ! 

Les camions devront donc passer par d'autres routes. Les maires des communes comptent bien faire appliquer le code de la route. En cas d'infraction (4ème catégorie) les chauffeurs s'exposent à une amende de 135 euros et l'obligation de faire demi-tour. 

Reportage complet de Bernard Peyrano et Laurent Verdi 
 

Les maires de cinq communes ont pris un arrêté pour interdire la circulation des poids lourd dans la vallée




 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité