Près de 70 voitures vandalisées dans la nuit dans le village de Saorge, une enquête est en cours

En pleine période de confinement, plusieurs dizaines de véhicules avaient leurs pneus crevés ce mardi matin. Les habitants ne cachent pas leur colère. Une cellule de crise a été organisée pour recevoir les plaintes des victimes.

70 voitures ont été vandalisées dans la nuit à Saorge, dans les Alpes-Maritimes.
70 voitures ont été vandalisées dans la nuit à Saorge, dans les Alpes-Maritimes. © Brigitte Bresc
De mémoire de Saorgien, on n'avait jamais vu cela ! Situé dans les Alpes-Maritimes, ce petit village des Alpes-Martimes compte un peu plus de 450 habitants.
 
Tous ou presque sont sous le choc, jugez plutôt ! Ce mardi matin, alors que la France est confinée suite à l'épidémie de Covid-19, 70 véhicules étaient vandalisés.
 
Certains véhicules avaient les 4 pneus crevés.
Certains véhicules avaient les 4 pneus crevés. © Brigitte Bresc

"Stupeur, colère pour les familles du village"... Ces mots sont de Brigitte Bresc, maire réélue à Saorge qui précise que les voitures étaient garées sur trois parkings différents.

Ce matin, nombreux sont ceux qui n'ont pas pu se rendre sur leur lieu de travail. 

explique t-elle.
De nombreux habitants sont désormais plus isolés que d'habitude, ils ne peuvent plus se déplacer pour faire leurs courses. 
Les gendarmes de la brigade de Menton se sont rendus sur place toute la journée et ont même constitué une cellule de crise au sein de la mairie pour enregistrer les plaintes.

Une enquête est en cours pour identifier le ou les auteurs de ce saccage mais il n'y a pas de caméras de surveillance.
La mairie a localisé les garagistes de la vallée susceptibles de dépanner les sinistrés, charge à eux d'organiser le changement de pneumatiques. Une intervention qui aura un coût, non pris en charge par les assurances.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers transports économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter