• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sécurité routière : moins d'accidents en octobre 2018 par rapport à 2017

ILLUSTRATION d'une intervention de pompiers sur un accident de la route / © Lionel VADAM / MAXPPP
ILLUSTRATION d'une intervention de pompiers sur un accident de la route / © Lionel VADAM / MAXPPP

L'observatoire départemental de la sécurité routière des Alpes-Maritimes a publié les indicateurs sur l'accidentologie pour le mois d'octobre. Les chiffres sont provisoires, mais il y a eu moins d'accidents sur les routes, et moins de victimes.

Par Catherine Lioult

Selon les chiffres encore provisoires de l'Observatoire départemental de la sécurité routière, en octobre 2018, on déplore sur les routes des des Alpes-Maritimes 84 accidents corporels.  Un piéton a perdu la vie, 99 personnes ont été blessées dont 32 hospitalisées. C'est toujours trop, évidemment. Mais si l'on compare avec les chiffres du mois d'octobre 2017, le nombre d'accidents corporels est en baisse ( 99 soit -15,2%), tout comme le nombre de victimes (4 morts en 2017 et 113 blessés soit -12,4%  par rapport à cette année).
 

Tous les chiffres 2018


Depuis le 1er janvier dernier, il y a eu :
► 996 accidents corporels (1 172 pour la même période en 2017, soit -15%).
► 47 décès (52 en 2017 pour la même période, soit -9,62%).
► 1 149 blessés ( contre 1 404 en 2017 pour la même période, soit -18,2%).


Les causes des 47 accidents mortels


► 11 accidents de piétons : refus de priorité au piéton, allure excessive inadaptée, chute, manoeuvre d’un véhicule.
► 25 accidents de motards : changement de file (distance de sécurité), allure excessive ou inadaptée, dépassement dangereux,      changement de direction, autres facteurs indéterminés à ce jour.
►2 accidents de deux-roues : vitesse excessive, défaut de maîtrise.
►7 accidents de voiture  : changement de file, alcool, vitesse excessive, non port de la ceinture.
►2 accidents de vélo : facteur indéterminé à ce jour.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus