SNCF : le train arrive pour la première fois depuis la tempête Alex, jusqu'à Saint-Dalmas dans la vallée de la Roya

A vitesse lente et en arrivant sur un quai provisoire, le train des Merveilles est allé jusqu'à Saint-Dalmas dans la vallée de la Roya. Les passagers étaient nombreux au départ de Breil-sur-Roya. La ligne était interrompue depuis quinze jours, depuis les intempéries et la tempête Alex.  

Le train des merveilles va jusqu'à Saint-Dalmas, un quai provisoire a été installé en amont, les passagers descendent par l'avant du train.
Le train des merveilles va jusqu'à Saint-Dalmas, un quai provisoire a été installé en amont, les passagers descendent par l'avant du train. © Daniel Gerner France Télévisions
C'est un soulagement, le train arrive enfin jusqu'à Saint-Dalmas de Tende dans la vallée de la Roya.
Le village est enclavé depuis quinze jours. Un quai provisoire a été installé, 250 mètres en amont de la gare et les passagers sont invités à descendre par l'avant du train. Tende et La Brigue sont toujours inacessible mais ce nouveau tronçon permet de faciliter l'accès à ces zones. La ligne Nice-Breil (rendue gratuite depuis les intempéries) a rejoint Fontan le 8 octobre, aujourd'hui c'est une nouvelle étape qui est franchie. Saint-Dalmas a été lourdement impacté lors de la tempête Alex. Les passagers étaient nombreux au départ de Breil-sur-Roya. Les habitants évacués à la suite de la tempête ont pu remonter chez eux, inspecter leur maison et porter assistance à ceux rester sur place. "j'amène du matériel pour les personnes âgées" explique une voyageuse.

Une draisine (véhicule pouvant transporté du matériel) avait circulé sur les voies pour amener du gaz notamment, mais là ce sont les voyageurs qui ont pu se déplacer.

 
Philippe Tabarot, conseiller en charge des transports à la région a indiqué que : "le département a aménagé une piste, ainsi les passagers pourront continuer leur voyage. Un service de transport à la demande a été mis en place pour aller, par la route provisoire, à Tende et à La Brigue".  Selon le sénateur le retour à la normale sur la ligne devrait intervenir à la mi-février. Seul deux kilomètres seraient non-opérationnels aux alentours de Saint-Dalmas. Il a affirmé son attachement à cett eligne l'a qualifiant de "ligne de vie". 
 

Un ligne déjà menacée dans le passé

La ligne Nice-Tende-Cunéo (en Italie) était dans le viseur de la cours des comptes en 2019. Trop coûteuse elle serait vouée à disparaitre, mais le Conseil régional n'envisageait pas sa suppression.

Lors de ce reportage réalisé durant l'été 2019, les habitants exprimaient leur inquiétude :

"Pour la restauration et pour les commerçants, ce serait une catastrophe sans le train, puisque c'est le train qui nous amène la plupart de nos clients.

Christelle Graziano, employée d'un restaurant en juillet 2019


Avec la tempête Alex, la ligne récupère toute sa légitimité et permet de désenclaver des territoires aujourd'hui inaccessible par la route. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vallée de la roya nature parcs et régions naturelles sncf économie transports intempéries météo transports en commun