Cet article date de plus de 8 ans

A la Tour-sur-Tinée (Alpes-Maritimes), un producteur d'huile essentielle privilégie la qualité à la quantité

A la Tour-sur-Tinée, un ancien ingénieur a délaissé la qualité de l'air pour aller fabriquer des huiles essentielles naturelles, rencontre avec un ancien ingénieur qui a choisi la simplicité...  à plus d'un titre....


Afficher La Tour-sur-tinée sur une carte plus grandeLa rareté, un aléas propre aux plantes sauvages. Le travail de Christophe Cottereau est titanesque, pour un kilo de plante récoltée, il n'aura le droit de produire qu'au maximum un litre d'eau florale. Pire, 500 kilo de syste ne pourront permettre qu'un quart de litre d'huile essentielle. A la Tour-sur-tinée, l'ancien ingénieur veut aller chercher les plantes dans leur milieu pour privilégier la qualité.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vu d'en haut nature