Tourisme : de Cannes à Nice, le bilan est positif en juillet

La France déplore une baisse du nombre de visiteurs en juillet, mais pas la Côte d'Azur qui enregistre une hausse de la fréquentation de 7 % à mi-parcours.

Le cours Saleya, lieu hautement touristique à Nice.
Le cours Saleya, lieu hautement touristique à Nice. © R. de Silvestro
Les hôteliers de la côte d'Azur ont le sourire. L'heure n'est pas encore au bilan à mi parcours de l'été, mais un chiffre parle de lui-même. La fréquentation touristique est en hausse, et les établissements haut-de-gamme font le plein. Michel Tschann, propriétaire de l'hôtel le Spendid à Nice et président honoraire du syndicat des hôteliers, parle d'une augmentation de la fréquentation de 6 à 7 %.
 
Deux ans après l'attentat du 14 juillet qui a endeuillé la Côte d'Azur et qui avait fait fuir les touristes, la Côte d'Azur remonte donc la pente. 
Parmi les explications avancées par les professionnels, le soleil, très présent  au mois de juillet, les festivals de musique qui offrent une pluralité musicale et le sport : l'effet coupe du monde n'est pas non plus à négliger. D'ailleurs, les établissements qui avaient prévu des écrans géants ont fait le plein, contrairement aux snacks qui ont été pénalisés.
Les snacks ont été désertés pendant les matchs de la coupe du monde de football, faute d'avoir un écran géant;
Les snacks ont été désertés pendant les matchs de la coupe du monde de football, faute d'avoir un écran géant; © R. De Silvestro
 

Les restaurants pénalisés

Un constat enfin, pour Hubert Boivin, président de l'Union Patronale des Cafetiers Restaurateurs : les touristes consomment moins, et ils préfèrent acheter des casse-croûtes dans les boulangeries, chez les traiteurs ou dans les supermarchés. Un manque à gagner qui sera peut-être rattrapé en août !
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie