Vallauris : 25e édition de la Biennale internationale de céramique contemporaine

Du 29 juin au 4 novembre 2019, la Biennale internationale de céramique contemporaine insuffle un vent de nouveauté sur Vallauris.
 

Alessandro Gallo_Scripta elegans_2012_grès et technique mixte_h 32 x 36.5 x 25.5 cm_inv. F1577_Collection MIC Faenza
Alessandro Gallo_Scripta elegans_2012_grès et technique mixte_h 32 x 36.5 x 25.5 cm_inv. F1577_Collection MIC Faenza
La Biennale internationale de céramique contemporaine s’associe à une activité estivale festive et artistique à Vallauris Golf-Juan. Tout au long de l’été, animations, projections et installations rythmeront la vie de la ville de la céramique et de la poterie.


Tentez de gagner vos places avec le clubfrancetv
 

Vallauris, terre d’accueil de la céramique

Depuis le premier concours national de 1966 placé sous la présidence d’honneur d'André Malraux et de Pablo Picasso, Vallauris a su s’ouvrir au monde de la céramique et se forger une réputation de renommée mondiale. L’année 2019 marque un tournant dans l’évolution de la Biennale qui s’engage dans une réflexion novatrice et innovante adaptée à la société du XXIe siècle.
A l’image de la ville qui « continue à se renouveler, toujours plus ambitieuse » comme le souligne Michelle Salucki, Maire de Vallauris Golfe-Juan, l’exposition corrobore à cette ambition résolument portée vers l’avenir.
  


L’Italie, pays à l’honneur

En partenariat avec le MIC (Musée International de céramique de Faenza), l’Italie est l’invité de cette édition 2019. La ville de Faenza est mise à l’honneur à travers son prix éponyme, consacré à la céramique italienne qui a célébré sa 60e édition l’année dernière. Entre richesse artistique et audace créative, l'Italie allie tradition et innovation à l'image de l’exposition Terra Italia qui se décline en deux thématiques : l’évolution du caractère figuratif et l’évolution du matériau
 
 


Un programme riche en nouveauté

Cette 25e édition se caractérise par une volonté accrue de modernité et de renouveau.
Présidé par l’architecte Michele de Lucchi, les règles du concours qui récompense les talents de la céramique font place à plus de liberté: les catégories sont supprimées au profit du son et de l'image qui confèrent une dimension audacieusement plus dynamique et vivante à la céramique.

Le choix de la sélection 2019 reposera entre autres sur des « œuvres pour lesquelles la céramique est la valeur fondamentale de la qualité artistique » comme l'indique Kristin McKirdy, Céramiste, membre du jury.

Porté par la Ville de Vallauris et l’ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle), le workshop animé par le designer Jean-François Dingjian et le céramiste Claude Aïello encourage le travail artistique et créatif de la jeunesse. Entre design et tradition, ces deux semaines de travail seront l’occasion de sensibiliser les jeunes artistes à la maîtrise manuelle. « J’ai voulu que ce workshop soit l’occasion d’une découverte, avec un artisan d’exception » déclare Claude Aïello.

 



Autre axe de changement, l’insertion de la 3D dans l’exposition qui « offre un champ élargi à la création plastique et architecturale » d'après Sandra Benadretti, Commissaire générale de la Biennale et Conservateur en chef du Musée Magnelli, musée de la céramique. Le jeune « designer-chercheur » hollandais Olivier Van Herpt apporte une dimension inédite à la céramique avec ses créations réalisées à partir d’imprimante 3D.
 
 
© Dirk-van-den-Heuvel



Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site oficiel de la ville de Vallauris Golfe Juan
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture expositions partenariats sorties et loisirs art