• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Un viaduc de l'autoroute A10 s'effondre à Gênes : au moins 30 morts et l'heure des questions

Le bilan s'alourdit avec au moins 30 morts. / © REUTERS
Le bilan s'alourdit avec au moins 30 morts. / © REUTERS

Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, dresse un nouveau bilan après l'effondrement d'un viaduc autoroutier à Gênes. il y aurait au moins une trentaine de morts. Il dénonce "un désastre inacceptable".
 

Par AVEC L'AFP

Un désastre inacceptable : ce sont les propos de Matteo Salvini, ministre italien de l'Intérieur, dans un point presse à Catane, en Sicile. Il dresse un nouveau bilan après l'effondrement d'un viaduc à Gênes. Il y aurait une trentaine de morts à la suite de cette catastrophe, et beaucoup de blessés graves.
 

Il a ajouté prendre "l'engagement devant les Italiens d'aller au bout pour déterminer les responsabilités d'un désastre inacceptable parce que ce n'est pas possible de travailler et mourir comme ça en 2018".


L'heure des questions

 

Ce pont je suis passé dessus des centaines de fois, mais désormais je ferai tout pour avoir les noms des responsables passés et présents. Il est inacceptable de mourir comme ça en Italie



a martelé Matteo Salvini.
Le ministre a aussi évoqué les investissements nécessaires pour faire face à la vétusté générale de nombreuses infrastructures italiennes.
 Sur les réseaux sociaux, certains internautes montrent des piliers vétustes, qui seraient ceux du Pont  Morandi l'année dernière.
 

Selon le quotidien italien Il Fatto Quotidiano, des travaux de rénovation étaient en cours ce mardi au moment de l’effondrement du pont. L'incidence des intempéries devra par ailleurs être établie. 

 

Ce soir, en attendant le bilan définitif, les Italiens s'interrogent sur la sécurité des infrastructures routières.

 

Atlantia, un géant italien des autoroutes

► Le groupe italien Atlantia, gestionnaire de l'autoroute A10 dont un viaduc s'est effondré mardi à Gênes, est un acteur majeur de la gestion autoroutière et aéroportuaire, qui affiche son ambition de devenir l'"opérateur d'infrastructures de transports numéro un dans le monde".
► Héritier du groupe public Autostrade SpA, privatisé en 1999, le groupe fait partie de la galaxie Benetton: la fameuse famille d'industriels italiens en est le principal actionnaire avec 30% du capital.
► Atlantia gère plus de 5.000 km d'autoroutes, notamment en Italie --avec 51% du réseau du pays, dont l'axe Milan-Bologne-Florence-Rome-Naples, et aussi 51% de la Société Italienne du Tunnel du Mont-Blanc-- ainsi qu'au Brésil, au Chili, en Inde et en Pologne.
 ►Le groupe indique dans une brochure disponible sur son site internet avoir déjà dépensé 11,4 milliards d'euros pour l'amélioration de son réseau italien depuis 1997, sur un programme de travaux de 24,4 milliards portant sur 923 km d'autoroutes. Il y indique attendre le feu vert des autorités pour engager le contournement de Gênes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Aix-en-Provence : SPA, journées portes ouvertes

Les + Lus