A cheval et à vélo, des ados surveillent la forêt de Bouc Bel Air

On les reconnait à leur tenue orange mais aussi à leur destrier : un cheval ou un VTT. Ils ont entre 14 et 17 ans et parcourent le domaine forestier de Bouc Bel Air toute la journée. Ces adolescents guettent le moindre départ de feu et informent les promeneurs.
A vélo, en 4x4 et à cheval : une sacrée brigade
A vélo, en 4x4 et à cheval : une sacrée brigade © Jean-Claude Lenaers

"Bonjour, bienvenue sur le site, vous pouvez vous promener tranquillement aujourd'hui, on est en zone verte" . Du haut de sa monture, Vanessa Tertin discute avec une promeneuse. L'adolescente fait partie du dispositif de prévention des feux de forêt.

Sa mission lui permet également de pratiquer sa passion, l'équitation. "On regarde s'il n'y a pas de départ de feu, on a plus de hauteur à cheval. Et quand les gens voient les chevaux, ils trouvent ça sympa" ajoute Vanessa.

A cheval toute la journée en forêt : comment joindre l'utile à l'agréable
A cheval toute la journée en forêt : comment joindre l'utile à l'agréable © Sylvie Garat / FTV

Gare aux barbecues, mégots et autres pyromanes, ces jeunes sont en pleine forme pour sillonner le terrain toute la journée. L'opération existe depuis 25 ans sur la commune, les cavalières sont impliqués pour la première fois. 

Les 450 hectares sont également surveillés par la brigade de vététistes. "C'est important pour moi, pour protéger les espaces verts qui sont de plus en plus rares", confie Maxence Maurel, qui participe pour la deuxième fois, "cette année, j'ai pris un copain avec moi, il m'a dit qu'il aimerait recommencer l'année prochaine."    

Cette surveillance par des adolescents est organisée jusqu'à fin août
Cette surveillance par des adolescents est organisée jusqu'à fin août © Sylvie Garat / FTV

Bouc Bel Air est la seule commune des Bouches-du-Rhône à impliquer des mineurs dans la prévention des feux de forêts. Les cavaliers doivent avoir le niveau galop 4 minimum. Ils sont testés avant de commencer leur mission. Les vététistes ont également un très bon niveau.

Les spécialistes de feu apprécient évidemment la présence de ces jeunes âgés de 14 à 17 ans. Ils représentent un renfort très précieux. "Nous sommes à l'écoute, toujours prêts à intervenir grâce à leur vision des incidents sur notre massif", témoigne Bernard Sicard, cadre opérationnel du Comité Communal des Feux de Forêts de Bouc Bel Air.

Les adolescents se relaient toutes les deux semaines, jusqu'à la fin du mois d'août. Ils sont 58 en tout, tous bénévoles. 

A la fin de l'été, ils partiront tous ensemble à Briançon, pour quatre jours de vacances. La ville de Bouc Bel Air les remercie de cette façon. Elle leur remet également un diplôme. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
feux de forêt faits divers incendie pompiers