"Air Cocaïne" : acquittement des deux pilotes en appel

Ils sont ressortis libres de la cour d'assises d'appel d'Aix en Provence. Pascal Fauret et Bruno Odos avaient été condamnés à six ans de prison, en première instance, dans l'affaire dite "Air Cocaïne". Les deux pilotes ont été acquittés, mais pour les autres prévenus les peines ont été confirmées.
Pascal Fauret et Bruno Odos à la cour d'assises spéciale d'appel d'Aix-en-Provence.
Pascal Fauret et Bruno Odos à la cour d'assises spéciale d'appel d'Aix-en-Provence. © Frank Muller:MaxPPP

Les magistrats professionnels de la cour d'assises spécialement composée d’Aix-en-Provence ont acquitté les deux anciens pilotes. Un véritable revirement.

Pascal Fauret et Bruno Odo avaient été condamnés à six ans de prison en première instance, dans l'affaire dite "Air Cocaïne".  

Les deux pilotes sexagénaires ont toujours clamé leur innocence. Ils n’ont aujourd'hui plus le droit d’exercer leur métier, depuis leur condamnation il y a deux ans. 

680 kilos de cocaïne

Pour Pascal Fauret et Bruno Odos, l'affaire a éclaté au grand jour avec leur interpellation le 19 mars 2013 sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana en République dominicaine.

Dans le jet privé qui s’apprête à décoller pour le sud de la France, les douaniers découvrent 26 valises contenant 680 kilos de cocaïne.

Pour ces faits, les deux pilotes ont été condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine. Ils y ont été incarcérés 15 mois avant de s'évader des Caraïbes.

Pascal Fauret et Bruno Odos, anciens pilotes de chasse reconvertis dans l’aviation civile sont aujourd'hui bien loin des pistes. Ils travaillent comme gardien de propriété pour le premier et employé à l’entretien des pistes de ski pour le second.

Bruno Odos, l'un des deux pilotes "Air Cocaïne" sort libre de la cour d'assises des Bouches-du-Rhône
Bruno Odos, l'un des deux pilotes "Air Cocaïne" sort libre de la cour d'assises des Bouches-du-Rhône © Jean-François Giorgetti / France Télévisions

Des peines confirmées pour les autres prévenus

Lors du premier procès qui s’était tenu pendant sept semaines en 2019, neufs personnes avaient été jugées pour trafic de drogue en bande organisée. Deux avaient été acquittées.

Fabrice Alcaud et Pierre-Marc Dreyfus, les deux cogérants de la société d'aviation qui employait les pilotes, avaient été condamnés à six ans de prison il y a deux ans. Une condamnation confirmée par la cour d'assises d'appel, l'avocat général avait requis des peines de huit ans.

Contre Ali Bouchareb, le commanditaire présumé du trafic, 25 ans ont été requis Il avait déjà écopé de la peine la plus lourde en première instance, 18 ans de réclusion criminelle. Une peine également confirmée par la cour d'assises d'appel. 

Le Stéphanois purge actuellement une peine de neuf ans de prison à Lyon pour une autre affaire de trafic de stupéfiants. Il avait été arrêté en Espagne avec 420 kilos de cocaïne. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société drogue faits divers