Aix-en-Provence : Maryse Joissains définitivement condamnée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff
Maryse Joissains est condamnée à huit mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité.
Maryse Joissains est condamnée à huit mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité. © SERGE MERCIER / MAXPPP

La Cour de cassation rejette l'ultime recours de Maryse Joissains, ancienne maire d'Aix-en-Provence. Elle est condamnée à huit mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité.

Maryse Joissains est finalement condamnée par la justice. La Cour de cassation a rendu sa décision ce jeudi 4 novembre et rejette le recours de l'ancienne maire de la ville d'Aix-en-Provence.

"Après avoir examiné tant la recevabilité du recours que les pièces de procédure,
la Cour de cassation constate qu'il n'existe, en l'espèce, aucun moyen de nature
à permettre l'admission du pourvoi", a conclu la plus haute juridiction de l'ordre
judiciaire dans son arrêt jeudi, publie l'AFP.
 

Cet arrêt confirme la décision de la cour d'appel de Montpellier datant de décembre 2020. Maryse Joissains est condamnée à huit mois de prison avec sursis et trois ans d'inéligibilité pour prise illégale d'intérêt et détournement de fonds publics. Elle est également privée de ses droits civiques pendant trois ans.

Après avoir été réélue pour un quatrième mandat en 2020, l'ex-édile de 79 ans a démissionné de son poste de maire d'Aix-en-Provence en septembre dernier, évoquant des problèmes de santé.

Seule candidate à la succession de sa mère, sa fille Sophie Joissains a repris le flambeau.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.