Aix-en-Provence : une pétition contre la décharge sauvage de la gare TGV sur le plateau de l'Arbois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre
Une décharge sauvage empiète la moitié de la D9 sur 500 mètres de long.
Une décharge sauvage empiète la moitié de la D9 sur 500 mètres de long. © Jean-Louis Boudart France 3 Provence

Une décharge sauvage près de la gare TGV, sur le plateau de l’Arbois, entre Aix-en-Provence et Vitrolles empiète la moitié de la D9 sur 500m de long. Un collectif de citoyens a lancé une pétition en ligne pour demander son nettoyage.

Un canapé, des vêtements, des détritus de toutes sortes. Image incroyable que celle de la décharge sauvage qui empiète la moitié de la D9 près de la gare TGV, sur le plateau de l’Arbois, entre Aix-en-Provence et Vitrolles. Un collectif de citoyens a lancé une pétition en ligne qui a déjà reçu près de 2000 signatures.
 
Pétition contre la décharge de la gare TGV d'Aix-en-Provence

Mauvaises odeurs

Les ordures jonchent la chaussée sur environ 500 mètres de long. Il y a tant de déchets qu'ils ne permettent plus la circulation des véhicules dans les deux sens. Les riverains dénoncent aussi les "mauvaises odeurs permanentes dans les proches environs."

"Je ne suis pas spécialiste en la matière mais j'imagine sans mal que ce type de décharge a un impact désastreux sur la nature des sols où elle se situe" écrit Valentin Zucchinalli, auteur de la pétition.

Décharge oubliée

Les citoyens à l'initiative de la pétition demandent le nettoyage et la dépollution de la décharge qui "perdure depuis des années, au fur et à mesure que les entreprises et la population de la région l'alimentent, au vu et au su de chacun, sans que personne ne semble vouloir s'emparer du problème." 

Ils accusent la population tout comme les pouvoirs publics, et les entreprises de fermer les yeux sur le problème. 





 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.