Battue et aspergée d'essence : une tentative de féminicide devant les assises d'Aix

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégoire Bézie .

David Weniger comparait devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence pour tentative de meurtre. Le 29 juin 2018, à Istres, ce chauffeur routier de 50 ans a attaché sa compagne au lit, l'a battue et aspergée d'essence avant de finalement la libérer.

La veille des faits sa compagne lui avait annoncé vouloir mettre fin à leur relation. Lors de ses auditions, David Weniger a admis, les actes de violence mais a toujours contesté avoir voulu tuer sa compagne. 

Dans ses déclarations, la victime indique avoir été réveillée par une douleur à la poitrine, le matin du 29 juin 2018. Son compagnon était sur elle et l'avait attachée au lit. David Weniger lui donne alors plusieurs coups au visage. Pour la maîtriser, il tente de l'étouffer avec un coussin avant de recouvrir la victime d'une couette et de l'asperger avec trois litres d'essence. 

L'homme serait ensuite revenu vers elle avec briquet menaçant d'y mettre le feu. La victime aurait finalement réussi à le raisonner. David Weniger lui aurait alors offert une dernière chance. Se sentant mal, c'est finalement aux pompiers que la victime a réussi à se confier malgré la surveillance de son compagnon. 

David Weniger est interpellé le jour même au terme d'une course-poursuite avec les gendarmes. il est blessé à la jambe par un tir alors qu'il tente d'échapper à un barrage routier. Sa fuite se termine par une sortie de route à Sisteron. 

David Weniger a été condamné en 2013 par la même cour d’assises à cinq ans de prison pour une double tentative de meurtre. Il avait surpris sa première femme avec son frère et leur avait asséné plusieurs coups de couteau.

102 femmes mortes sous les coups de leur conjoint en 2020

L’an dernier, 102 femmes ont perdu la vie contre 146 en 2019, selon l’étude nationale sur les morts violentes au sein du couple en 2020.

Néanmoins, le nombre d'interventions de la police et de la gendarmerie pour violences intrafamiliales reste très élevé, plus de 400.000, soit 45 interventions par heure, selon le ministère de l'Intérieur.

Pour tenter de lutter contre ce fléau, Gérar Darmanin a annoncé le 1er août le traitement prioritaire des plaintes pour violences conjugales, un officier spécialisé dans ces violences dans chaque commissariat et chaque brigade de gendarmerie.

Selon le collectif Féminicide par ex·compagnon, au moins 70 féminicides ont été comptabilisées depuis janvier 2021.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité