Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence : un déficit budgétaire de plusieurs millions d'euros

Panique en coulisses au festival lyrique d'Aix-en-Provence. L'association serait en déficit de plusieurs millions d'euros. Une réunion de crise est organisée, ce mardi 9 avril, entre les services de l’État et les partenaires du festival pour comprendre la cause et tenter de trouver une solution.

Alors que le Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence doit fêter ses 75 ans en juillet prochain, il fait face à un déficit budgétaire chiffré à plusieurs millions d'euros, a appris France 3 Provence-Alpes, confirmant les informations de Marsactu, révélées le mardi 9 avril

Un déficit de plusieurs millions d'euros

Bien que l'édition 2023 ait accueilli 75 000 spectateurs aux concerts et spectacles d'opéra, les comptes du festival sont dans le rouge, représentant un déficit de plusieurs millions d'euros. Le budget de cette édition avait représenté 28,3 millions d'euros.

Pourtant, toujours selon le média, un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC), publié le 10 janvier 2024, avait estimé que les comptes de l'association du festival international d'art lyrique (FIAL) avaient été "bien maîtrisés" sur la période 2014 à 2020.

Malgré tout, il y a quelques semaines, les collectivités locales sont averties du déficit budgétaire de l'événement culturel. "Ce sont plus que des petites difficultés : c’est un déficit plus que significatif", affirme auprès de Marsactu un des membres du conseil d'administration.

Un "audit flash" commandé par l'Etat

Pour trouver des solutions en urgence, un "audit flash" sur la gestion des finances de l'association a été commandé par l’État, qui est le premier financeur du festival. Ce mardi 9 avril, le ministère de la Culture s'est adressé à Marsactu par courrier. "Avant l’été, le conseil d’administration sera à même de décider du meilleur scénario pour le festival", a-t-il assuré. Le festival a alerté ses principaux partenaires publics et une mission a été immédiatement engagée pour analyser la situation et trouver des solutions à très court et moyen terme."

Les partenaires du festival, inquiétés par la situation, se réunissent ce mardi 9 avril à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) à Aix-en-Provence, en présence des représentants des collectivités. Les services du ministère viendront présenter les premières conclusions de leur rapport. Les institutions locales espèrent par ce rassemblement être éclairés sur la situation, de savoir quelles sont les causes et comment compenser ce déficit.